Guide de gestion de projet
FAQ
← Retour à la FAQ

Qu'est-ce qu'un diagramme réseau, en gestion de projet ?

Que vous soyez chef de projet ou membre d'une équipe de projet, vous devez vous familiariser avec les diagrammes réseau.

Qu'est-ce qu'un diagramme réseau, en gestion de projet ?

Un diagramme réseau est une représentation graphique de toutes les tâches, responsabilités et flux de travail d'un projet. Il ressemble souvent à un diagramme avec une série de cases et de flèches. Il est utilisé pour établir le calendrier et la séquence de travail du projet, ainsi que pour suivre sa progression à travers chaque étape, jusqu'à son achèvement. Comme il englobe chaque action et résultat associé au projet, le diagramme réseau illustre également la portée du projet.

Le diagramme réseau permet au chef de projet d'effectuer le suivi de chaque élément d'un projet et de partager rapidement son état avec les autres. Mais, comme le montrent les études, la représentation visuelle des données peut améliorer la compréhension et la rétention. Par conséquent, un diagramme réseau peut également stimuler les performances et la productivité, tout en réduisant le stress au sein de l'équipe.

Deux types de diagrammes réseau

Il existe deux principaux types de diagrammes réseau dans la gestion de projet : la méthode de diagramme fléché (ADM, Arrow Diagram Method), également appelée « réseau fléché » ou « activité sur flèches » ; et la méthode des antécédents (PDM, Precedence Diagramming Method), également appelée « réseau de nœuds» ou « activité sur nœuds».

Méthode de diagramme fléché (ADM)

La méthode du diagramme fléché utilise des flèches pour représenter les activités associées au projet.

Dans la méthode du diagramme fléché :

  • La queue de la flèche représente le début de l'activité et la tête représente la fin.
  • La longueur de la flèche indique généralement la durée de l'activité.
  • Chaque flèche relie deux cases, appelées « nœuds ». Ceux-ci sont utilisés pour représenter le début ou la fin d'une activité dans une séquence. Le nœud de départ d'une activité est parfois appelé « i-node » et le nœud final, « j-node ».
  • La seule relation entre les nœuds qu'une activité dans un diagramme ADM peut représenter est celle de « fin à début » ou FS (Finish to Start).

À l'occasion, des « activités factices » - flèches qui ne représentent pas une relation directe - doivent être incluses dans les diagrammes réseau ADM. Dans le diagramme ci-dessus, l'activité C ne peut avoir lieu qu'une fois les activités A et B terminées ; dans le diagramme réseau, l'activité A est reliée à l'activité C. Il peut s'agir de carreler un sol (activité C), à savoir une activité qui peut seulement commencer une fois le béton coulé (activité A) et les permis obtenus (activité B). Puisque les activités A et B ne sont pas directement liées - A ne mène pas à B, et B ne mène pas à A - vous devez inscrire une activité factice entre B et C pour montrer que C dépend de l'achèvement de B. Un diagramme ADM ne permet pas non plus d'encapsuler les délais et les retards sans introduire de nouveaux nœuds et de nouvelles activités. Il est important de noter qu'ADM est rarement utilisé de nos jours en raison de ses limites de représentation.

Méthode des antécédents (PDM)

Dans la méthode des antécédents, chaque case, ou nœud, représente une activité, les flèches représentant les relations entre les différentes activités. Les flèches peuvent donc représenter les quatre relations possibles :

  • « fin à début » (FS) : ceci est utilisé lorsqu'une activité ne peut pas commencer avant qu'une autre activité ne soit terminée.
  • « début à début » (SS, Start to Start) : ceci est utilisé pour illustrer quand deux activités peuvent commencer simultanément.
  • « fin à fin » (FF, Finish to Finish) : ceci est utilisé lorsque deux tâches doivent s'achever en même temps.
  • « début à fin » (SF, Start to Finish) : cette dépendance peu courante est utilisée uniquement lorsqu'une activité ne peut pas se terminer avant le début d'une autre activité.

Dans la méthode des antécédents, les délais et les retards peuvent être inscrits à côté des flèches. Si, par exemple, une activité particulière doit s'écouler sur 10 jours avant que l'activité suivante ne puisse avoir lieu, vous pouvez simplement inscrire « 10 jours » sur la flèche représentant la relation entre les nœuds connectés.

De nos jours, les diagrammes réseau PDM sont largement utilisés dans la gestion de projet.

En savoir plus :


Types of project network diagrams: Arrow diagram and precedence diagram

There are two main types of network diagrams in project management: the arrow diagramming method (ADM), also known as “activity network diagram” or “activity on arrow”; and the precedence diagramming method (PDM), also known as “node network” or “activity on node.”

Arrow diagram method (ADM)

The ADM, or activity network diagram, uses arrows to represent activities associated with the project.

In ADM:

  • The tail of the arrow represents the start of the activity and the head represents the finish.
  • The length of the arrow typically denotes the duration of the activity.
  • Each arrow connects two boxes, known as “nodes.” The nodes are used to represent the start or end of an activity in a sequence. The starting node of an activity is sometimes called the “i-node,” with the final node of a sequence sometimes called the “j-node.”
  • The only relationship between the nodes an activity in an ADM chart can represent is that of “finish to start” or FS.

Occasionally, “dummy activities”—arrows that do not represent a direct relationship—need to be included in ADM network diagrams. In the diagram above, activity C can only occur once activities A and B are complete; in the network diagram, you’ve connected activity A to activity C. Perhaps we’re talking about tiling a floor (activity C): It can only begin once the concrete is poured (activity A) and the permits are obtained (activity B). Since activities A and B are not directly related—A doesn’t lead to B, and B doesn’t lead to A—you’ll need to draw a dummy activity between B and C to show that C is dependent on B being completed.An ADM chart also does not have a way to encapsulate lead and lag times without introducing new nodes and activities, and it’s important to note ADM is not widely used anymore due to its representational limitations.

Precedence diagram method (PDM)

In the precedence diagramming method for creating network diagrams, each box, or node, represents an activity—with the arrows representing relationships between the different activities. The arrows can therefore represent all four possible relationships:

  • “finish to start” (FS): This is used when an activity cannot start before another activity finishes.
  • “start to start” (SS): This is used to illustrate when two activities are able to start simultaneously.
  • “finish to finish” (FF): This is used when to tasks need to finish together
  • “start to finish” (SF): This is an uncommon dependency and only used when one activity cannot finish until another activity starts.

In PDM, lead times and lag times can be written in alongside the arrows. If a particular activity is going to require 10 days to elapse until the next activity can occur, for example, you can simply write “10 days” over the arrow representing the relationship between the connected nodes.

PDM network diagrams are frequently used in project management today.

Further reading: