Qu'est-ce que le chemin critique dans la gestion de projet exactement ?

La méthode du chemin critique (Critical Path Method, CPM) est un algorithme basé sur les mathématiques pour programmer un ensemble d'activités relatives à un projet. La technique principale pour utiliser le CPM consiste à construire un modèle du projet qui inclut les éléments suivants :

  • une liste de toutes les activités requises pour finaliser le projet,
  • les dépendances entre les activités, et
  • une estimation du temps (durée) nécessaire à la réalisation de chaque activité.

À l'aide de ces valeurs, le CPM calcule habituellement le chemin le plus long des activités planifiées jusqu'à la fin du projet et les dates de début et de fin au plus tôt et au plus tard que chaque activité peut avoir sans prolonger le projet. Ce processus détermine les activités « critiques » (c'est-à-dire se trouvant sur le chemin le plus long) et celles ayant une « marge totale » (c'est-à-dire pouvant être retardées sans que le projet dure plus longtemps).

Le chemin critique d'un projet simple

Nous allons maintenant illustrer ce concept à l'aide d'un projet simple de la vie quotidienne : accrocher un tableau au mur. Que devez-vous faire pour terminer ce mini-projet avec succès ? Dans un premier temps, nous devons définir et énumérer toutes les tâches qui doivent être réalisées afin d'achever l'ensemble du projet.

  • Choisir un emplacement sur le mur
  • Acheter des vis
  • Choisir l'image
  • Percer un trou
  • Visser les vis
  • Accrocher l'image

Lorsque vous pensez à ces tâches, vous réalisez que certaines ne peuvent pas commencer avant que les autres ne soient terminées. C'est à dire que certaines tâches sont dépendantes d'autres tâches. Observez le tableau ci-dessous :

Graphiques montrant que certaines tâches dépendent d'autres tâches

Les tâches « percer un trou », « visser les vis » et « accrocher l'image » forment une séquence de tâches qui doivent être exécutées dans un ordre précis, l'une après l'autre, pour assurer un résultat réussi. Ces tâches sont appelées activités « séquentielles ».

Ainsi, dans notre exemple, ces trois tâches, ainsi que le début de notre projet (« choisir un emplacement sur le mur »), sont les étapes critiques les plus importantes qui doivent être empruntées pour parvenir à la bonne solution de notre problème. Ces actions seront placées sur le chemin critique de ce projet. Le principal concept de l'analyse du chemin critique est que vous ne pouvez pas démarrer certaines activités avant que les autres ne soient finies. Ces activités doivent être réalisées selon une séquence, chaque étape étant plus ou moins terminée avant que l'étape suivante puisse commencer.

Voici ce à quoi peut ressembler un ordonnancement (diagramme de Gantt) :

Exemple de planification sous forme de diagramme de Gantt

Le chemin critique consiste en la séquence la plus longue d'activités du début à la fin du projet qui devrait être lancée et terminée exactement comme prévu, afin de s'assurer que le projet se termine à une certaine date à l'avenir. Les activités se trouvant sur le chemin critique doivent être suivies de très près. Si des tâches se trouvant sur le chemin critique prennent du retard, des mesures immédiates doivent être prises pour respecter le planning. Sinon, la date de fin du projet prendra du retard.

Imaginez que votre projet dure 300 jours. Si la première activité du chemin critique a un jour de retard, il faudra 301 jours pour terminer le projet, à moins qu'une autre activité du chemin critique ne puisse s'achever un jour plus tôt. Ainsi, le chemin critique rassemble tout simplement toutes les tâches qui déterminent la date de fin dans le calendrier de votre projet.

Plus qu'un chemin critique peuvent exister dans un projet, de sorte que plusieurs chemins s'exécutent en parallèle. Par exemple, dans notre cas, « choisir le tableau » et « accrocher le tableau », ainsi que « acheter des vis », « visser les vis » et « accrocher le tableau » forment d'autres séquences de tâches également importantes pour l'achèvement du projet.

 

Le chemin critique en gestion de projet peut contenir, ou pas, toutes les activités importantes. En fait, parfois les activités sur le chemin critique ne sont pas les plus importantes du projet. Ainsi, certaines tâches ne se trouveront pas sur le chemin critique, mais seront néanmoins déterminantes pour la réussite de votre projet. Comprendre le chemin critique nécessite de déterminer les activités essentielles pour terminer le projet à temps. Mais d'autres activités, situées hors du chemin critique, peuvent également être très importantes et exigent une diligence et une concentration supplémentaires.

Quelles sont les contraintes liées aux ressources et pourquoi sont-elles importantes ?

Les schémas traditionnels dérivés des chemins critiques sont uniquement basés sur des dépendances causales (logiques). Nous avons déjà marqué ces dépendances dans notre plan (par exemple, il est impossible de percer un trou avant de choisir un emplacement sur le mur). Toutefois, un projet peut subir des limitations de ressources, ce qui doit également être pris en compte. Ces limitations créeront plus de dépendances. Ces dépendances sont souvent appelées « contraintes relatives aux ressources ».

Ainsi, si vous travaillez en équipe, les tâches de votre projet peuvent être réparties entre les membres de l'équipe. Dans notre cas, pendant que vous choisissez un emplacement sur le mur et que vous percez un trou, un de vos amis peut acheter les vis, et votre conjoint peut choisir le tableau. Les tâches peuvent être réalisées en parallèle, comme sur notre tableau ci-dessus.

Toutefois, si vous êtes le seul responsable du projet, vous avez une contrainte de ressources (c'est-à-dire que vous ne pouvez pas simultanément percer un trou et acheter les vis). Dans ce cas, votre chemin critique sera différent.

Sur le tableau ci-dessus, nous supposons que vous devez d'abord choisir le tableau et ensuite acheter les vis. Cependant, selon les conditions du projet, ces tâches peuvent être exécutées dans un ordre différent.

Un tel chemin critique est appelé chemin « critique relatif aux ressources ». Cette méthode a été proposée comme une extension au CPA traditionnel pour permettre l'inclusion des ressources liées à chaque activité. Une planification au niveau ressources peut inclure des retards dus à un engorgement des ressources (c'est-à-dire, l'indisponibilité d'une ressource au moment requis), et cela peut rallonger un chemin initialement plus court. C'est ce que vous voyez sur le tableau ci-dessus.

Calcul de la durée de votre projet

En gestion de projet, un chemin critique est la séquence des activités du projet qui s'additionnent pour former la plus longue durée globale. Cela détermine le temps le plus court possible pour réaliser le projet.

Pour en revenir à notre exemple, supposons que vous devez tout faire par vous-même. Pour chaque activité, indiquez la durée estimée. Déterminez également l'heure de début approximative de chaque tâche sur le chemin critique. Voici comment cela peut être fait dans notre exemple.

Si nous additionnons la durée de toutes les tâches critiques, nous obtenons le temps approximatif nécessaire pour réaliser le projet dans sa totalité. 1 heure et 26 minutes dans notre cas. Ajoutez la durée à l'heure de début, et vous pourrez calculer la date de fin au plus tôt du projet (10:26 dans notre exemple).

Flexibilité du chemin critique

La méthode du chemin critique a été développée pour des projets complexes, mais relativement prévisibles. Cependant, dans la vie réelle, nous gérons rarement ce type de projets. Une planification générée à l'aide de techniques du chemin critique n'est souvent pas suivie avec précision. Comme nous l'avons déjà mentionné plus haut, tout retard d'une activité sur le chemin critique a une incidence directe sur la date de fin prévue du projet. De nouvelles exigences et de nouvelles contraintes de ressources peuvent apparaître.

 

Disons que vous avez l'intention de redécorer le salon avec votre conjoint. Vos tâches comprendront :

  1. Vous débarrasser des vieux meubles
  2. Peindre les murs
  3. Réparer le plafond
  4. Installer les nouveaux meubles

Votre épouse sera ensuite responsable de :

  1. Choisir les nouveaux rideaux
  2. Installer les nouveaux rideaux

Les tâches relatives au rideau formeront un sous-projet et peuvent être traitées comme un chemin non critique. Votre conjoint peut « choisir les nouveaux rideaux » et « accrocher les nouveaux rideaux » à tout moment avant la fin de votre projet. Ces tâches présentent donc une certaine souplesse ou « marge » aux dates de début et de fin. Ces tâches sont parallèles et ne seront pas placées sur le chemin critique. Voici à quoi peut ressembler l'ensemble du projet sur un diagramme de Gantt :

Toutefois, si l'une des tâches parallèles est considérablement retardée, cela vous empêchera de finir l'ensemble de votre projet à temps. Par conséquent, vous devez toujours garder un œil sur les tâches parallèles. Maintenant, supposons que le choix des rideaux a pris plus longtemps qu'initialement prévu à votre conjoint. Cela retardera la fin du projet.

Votre redécoration est incomplète sans les nouveaux rideaux, ainsi le chemin précédemment non critique devient critique pour l'achèvement du projet. Le chemin critique initial change.

Pour garder un œil sur vos tâches non critiques, vous devez toujours garder votre calendrier à jour. C'est la seule façon de savoir exactement où en est votre projet à un moment donné et de savoir s'il sera livré à la date initialement prévue.

La vidéo de 17 minutes ci-dessous offre une excellente présentation du chemin critique.

Trouvez-vous la méthode CPM adaptée à vos projets ? Si non, pourquoi ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires.

En ce qui me concerne, je trouve que la méthode traditionnelle peut certainement être affinée par quelques trucs et astuces que je prévois d'aborder dans mon prochain article.

Commentaires 0