En tant que dirigeant d'une société de logiciels de gestion de projet, j'ai eu l'occasion d'entendre de nombreuses histoires conflictuelles de la part de clients, d'investisseurs ou encore de formateurs au sujet des projets. Je pense que c'est une excellente opportunité de les partager avec vous, dans l'espoir que ces histoires vous aident à améliorer vos propres compétences en gestion.

Ceci est la troisième partie d'une série nommée Les 5 erreurs les plus fréquentes dans la gestion de projets multiples. Cliquez sur ces liens pour accéder aux parties 1 et 2 de la série.


Erreur n° 3 : séparer les plans de projets les uns des autres

Lorsque vous gérez des projets multiples dans différents espaces et que vous utilisez différents outils pour la planification, vous perdez énormément de temps à passer d'un plan à l'autre. De plus, vous n'obtenez jamais une vue globale de l'ensemble de vos projets, ce qui donne lieu inévitablement à des conflits concernant les dates de livraison et calendriers personnels, en plus du retard accumulé sur les délais.

Avec des plans de projet séparés les uns des autres, il vous est extrêmement difficile d'envisager les séquences de tâches et les priorités entre les différents projets. Par exemple : comment concilier les dates de livraison de trois projets différents lorsque celles-ci tombent toutes les trois la même semaine ? Dans cette situation, on devient vite un responsable qui court de projet en projet, cherchant désespérément des semblants de solution.

Employé stressé bataillant avec les délais

Stratégie gagnante n° 3 : intégration des plans de projet

Un plan de projet intégré vous procure une vue d'ensemble sur votre travail. Créez un plan de projet référent qui inclut un calendrier pour chaque projet. Cette structure doit être totalement transparente, afin qu'il soit possible de suivre et relier l'intégralité des projets aux objectifs trimestriels, comme aux tâches quotidiennes d'un membre de l'équipe.

Outre l'identification des principaux jalons et dates des projets, ce plan doit en refléter toutes les tâches. Vous serez ainsi en capacité de déterminer les priorités des tâches entre les projets et d'identifier les jalons de projets sur lesquels vous concentrer.

Pour créer le plan référent, vous pourriez avoir besoin d'un outil de planification de projet intégré. Ce type d'outil vous aidera également à unifier vos rapports pour chaque projet et à appliquer une seule norme.

Enfin, le plan directeur vous permettra de gagner beaucoup de temps, car vous aurez toutes les informations sous la main et en un même endroit.

Cette série continue avec la partie 4 : logiciels et technologie.

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.