Guide de gestion de projet
FAQ
← Retour à la FAQ

Qu'est-ce qu'un cadre de gestion de projet ?

Un cadre de gestion de projet se compose des processus, tâches et outils utilisés pour réaliser un projet du début à la fin. Il englobe l'ensemble des composantes clés requises pour la planification, la gestion et la gouvernance des projets.

Le cadre de gestion de projet peut être divisé en trois parties :

Cycle de vie du projet : il s'agit du cycle que traverse un projet, de sa création à son achèvement. Il se déroule en cinq phases :

  • Lancement
  • Planification
  • Exécution
  • Suivi et contrôle
  • Clôture

Cycle de contrôle du projet : le cycle de contrôle désigne le processus de suivi et de contrôle du projet.

Outils et modèles : les plans de projet, les rapports de gestion de projet et les registres des risques sont des outils et des modèles couramment utilisés pour gérer les projets.

Six cadres de gestion de projet

Vous avez le choix entre de nombreux cadres de gestion de projet.

Voici les six cadres les plus couramment utilisés :

  • PRINCE2 : ce cadre est très structuré et se concentre sur la planification en amont.
  • CCPM (gestion de projet selon la méthode de la chaîne critique) : la chaîne critique se concentre principalement sur l'allocation des ressources durant le cycle de vie du projet.
  • Lean : un cadre Lean se concentre avant tout sur la réduction des efforts et des ressources inutiles. Des techniques d'amélioration des processus sont souvent incorporées dans ce cadre.
  • XPM (gestion de projet extrême) : le cadre XPM a été élaboré pour les projets complexes dans des environnements en évolution rapide. L'accent est mis sur la gestion des parties prenantes car les plans et les calendriers changent rapidement.
  • Scrum : ce cadre a également été élaboré pour les secteurs en mutation rapide. Avec ce cadre, les projets sont souvent planifiés et découpés en « sprint » sur une période allant de 2 à 4 semaines.
  • Waterfall : ce cadre constitue l'une des approches classiques de la gestion de projet. Le cadre Waterfall nécessite qu'un projet soit planifié du début à la fin, sans qu'aucune phase ne soit lancée tant que la précédente n'est pas terminée.

Comment choisir son cadre de gestion de projet ?

Un seul et même cadre ne suffit pas à gérer tous les projets, c'est pourquoi tant de variantes ont été créées au fil des ans. Pour déterminer le cadre le mieux adapté à votre projet, tenez compte des facteurs suivants :

  • Si votre secteur, technologie ou produit évolue rapidement, un cadre évolutif tel que le cadre XPM ou Scrum est recommandé.
  • Si le livrable du projet est mal défini et de nature intangible (comme un logiciel), une approche en « sprint » (comme dans la méthode Scrum) est à privilégier.
  • Si le projet est stable et clairement défini, une planification intégrale diminuera les risques. Dans ce cas, un cadre PRINCE2 ou Waterfall conviendra mieux.
  • Les cadres peuvent également être choisis en fonction de ce que votre entreprise et les parties prenantes connaissent déjà. Si votre entreprise n'a jamais réalisé un projet XPM auparavant, en introduire un peut s'avérer délicat.
  • Les priorités de vos parties prenantes auront un impact sur votre cadre. Si les pertes restent une source de préoccupation, vous pouvez opter pour un cadre Lean.
  • Les cadres sont élaborés pour être flexibles et s'adapter aux besoins d'un projet. Il se peut que vous finissiez par emprunter certains éléments d'autres cadres à mesure que votre projet évolue.

Lectures associées :



Project framework examples

There are many project management frameworks you can choose to use.

Here are six of the most common ones:

  • PRINCE2: This framework is highly structured with a heavy emphasis on upfront planning.
  • CCPM: Critical chain project management focuses primarily on resource allocation across the project.
  • Lean: A lean framework focuses on minimizing wasted effort and resources. Process improvement techniques are often incorporated into this framework.
  • XPM: Extreme project management was designed for complex projects that occur in fast-changing environments. Emphasis is on stakeholder management as plans and schedules are rapidly changing.
  • Scrum: This framework was also designed for industries undergoing rapid change. Using this framework, projects are often broken down and planned in 2-4 week sprints.
  • Waterfall: This framework is one of the traditional approaches to project management. Waterfall requires a project to be planned from beginning to end, with no phase of a project beginning until the previous one has ended.

How to choose a project management framework

One single framework does not work for all projects, which is why so many of them have been created over the years. When deciding which framework is best for your project, consider the following:

  • If your industry, technology, or product is fast-changing, an adaptable framework such as XPM or Scrum is recommended.
  • If the project deliverable is not well defined and is intangible in nature (such as software), a sprint-based approach (such as Scrum) may work best.
  • If the project is well defined and stable, planning it out in its entirety decreases risks. Therefore, PRINCE2 or Waterfall should work best.
  • Frameworks may be chosen based on what your organization and stakeholders are familiar with. If your company has never completed an XPM project before, introducing one may be difficult.
  • The priorities of your stakeholders will impact your framework. If waste is a critical concern, a lean framework may be chosen.
  • Frameworks are designed to be flexible and adapt to a project’s needs. It may be that you will end up borrowing pieces of separate frameworks as the circumstances of your project change.

What are the benefits of following a project management framework?

A framework in project management can be a useful toolkit for project managers and teams alike, enabling them to adapt and apply best practices to each situation. According to Parallel, when a framework is in place, team members are more capable of handling unforeseen changes in a project.

Some other benefits of project management frameworks include: 

  • Consistency: With a project management framework, processes are consistent across the organization.  This allows for greater precision in planning projects and setting deadlines.
  • Clarity: A framework clearly lays out all project tasks and the tools needed to complete them, meaning there is no confusion when teams get to the execution stage. 
  • Simplification: When large projects are broken down into smaller tasks, it is easier for project managers to delegate tasks and for teams to tackle the workload. 
  • Optimization: A project management framework can help managers assess how much time and money is spent on each project. This enables them to successfully allocate and optimize resources for future projects.
  • Communication: By meeting regularly with teams as outlined in their chosen framework, project managers can effectively communicate with colleagues and boost information flow.

Who outlines project management frameworks?

A project manager chooses the framework for their team. As the person who oversees all project progress, they know best how their colleagues work and are therefore best suited to choosing a project management framework that matches the team’s working style. The project manager will outline the framework to be followed, host regular meetings in line with this methodology, and monitor progress to ensure it is the right project management framework to achieve key deliverables.

Further Reading: