Project Management Guide
FAQ
← Retour à la FAQ

Qu'est-ce que la gestion de configuration dans la gestion de projet ?

Une configuration est un ensemble de caractéristiques qui définit un produit ou un livrable final. Elle inclut toutes les spécifications fonctionnelles et physiques. Les spécifications physiques peuvent comprendre la couleur, la taille, le poids, la forme et les matériaux. Les spécifications fonctionnelles décrivent les capacités du produit à atteindre un certain résultat. Prenons une voiture par exemple. Les spécifications physiques peuvent être une 4 portes rouge. Les spécifications fonctionnelles peuvent comprendre la possibilité d’atteindre 60 km en 10 secondes et le respect des normes en matière d’émissions.

Qu’est-ce que la gestion de configuration de projet ?

La gestion de configuration de projet consiste à gérer la configuration de tous les produits et éléments clés du projet. Cette configuration comprend tous les produits finaux qui seront livrés au client, ainsi que tous les produits de gestion, tels que le plan de gestion de projet et la base de gestion des performances. La mise en oeuvre d’une gestion de la configuration et celle d’une gestion du changement doit avoir lieu main dans la main. Chaque changement doit être suivi et évalué pour déterminer son impact sur la configuration du projet. Les deux processus sont tellement interconnectés que la gestion de configuration de projet est souvent comparée à « une gestion du changement sous stéroïdes. »

5 étapes du processus de gestion de configuration

Le processus de gestion de configuration comprend 5 étapes :

  1. Planification. Un plan de gestion de configuration détaille comment vous garderez trace de la configuration, comment vous la contrôlerez et comment vous l’auditerez. Ce document fait souvent partie du plan de gestion de la qualité du projet.
  2. Identification. Tous les besoins de configuration d’un projet doivent être identifiés et enregistrés. Ces besoins incluent les fonctionnalités, le design et toutes autres spécifications. Une fois terminé, ce processus débouche sur la base de configuration du projet.
  3. Contrôle : Si le périmètre du projet évolue, l’impact sur la configuration doit être évalué, approuvé et documenté. Ces actions sont normalement réalisées dans le processus de contrôle des changements du projet.
  4. Suivi du statut : Suivez la configuration de votre projet en permanence. Vous devez être en mesure de dire quelle est la version de configuration en cours et disposer d’un historique des anciennes versions. Il est essentiel de garder une trace de toutes les versions afin d’être en mesure de suivre les modifications tout au long du projet. Ce suivi comprend tous les tests effectués pour prouver que le produit est conforme aux exigences de configuration. Imaginons que vous construisiez un rapport qui doit s’exécuter en 10 secondes. L’audit teste si le rapport s’exécute réellement aussi rapidement. Souvent, les audits et les contrôles sont intégrés dans à la fin de chaque phase principale du projet. Vous pouvez ainsi identifier en amont les potentiels problèmes.

La différence principale de la gestion de configuration pour les projets Agile se trouve dans l’étape d’identification. Dans la méthode Agile, l’identification initiale est très générale. Elle sera modifiée et mise à jour fréquemment au fur et à mesure de l’avancement du projet.

Pour aller plus loin :