Leadership Archives | Page 2 of 87 | Blog Wrike
Responsable de groupe, Chef, Coordinateur
Server error. We're really sorry. Wait a few minutes and try again.
Responsable de groupe, Chef, Coordinateur
Server error. We're really sorry. Wait a few minutes and try again.
Connexion Contact ventes

Leadership

Responsable de groupe, Chef, Coordinateur
Server error. We're really sorry. Wait a few minutes and try again.
5 défis de la transformation numérique et comment les relever
Leadership 10 min. lus

5 défis de la transformation numérique et comment les relever

La transformation numérique a commencé quand l'ordinateur de bureau a été inventé, mais c'est avec Internet, et la capacité de communiquer instantanément avec n'importe qui dans le monde, que son rythme s'est accéléré. C'est ensuite le « cloud » qui a fait sa révolution, avec des équipes internationales accédant à leurs données en toute sécurité, indépendamment de leur emplacement. Arrive enfin l'année 2020, et une crise sanitaire qui oblige de nombreuses entreprises à réinventer leurs méthodes de travail du jour au lendemain, propulsant à nouveau la transformation numérique sur le devant de la scène. Selon le cabinet McKinsey, les réponses mises en œuvre face à la crise sanitaire ont accéléré l'adoption des technologies numériques de plusieurs années, et nombre de ces changements pourraient s'installer durablement. Après tout, Zoom ne se serait pas imposé si rapidement sans le basculement forcé de millions d'entreprises vers le travail à distance et la collaboration virtuelle. L'environnement de travail continuera d'évoluer avec la quête d'efficacité des organisations désireuses de travailler plus intelligemment. Mais qu'est-ce que la transformation numérique exactement ? Quels sont les éléments à prendre en compte par les organisations pour façonner l'avenir du travail ? Et comment relever les défis les plus importants de la transformation numérique pour assurer sa réussite dans ce nouvel environnement ? Qu'est-ce que la transformation numérique ? La transformation numérique varie selon les organisations. C'est avant tout une approche qui requiert une ouverture d'esprit suffisante pour repenser la façon dont les équipes collaborent entre elles en interne, mais aussi avec les clients externes. C'est être capable d'exploiter les technologies modernes pour éclairer les décisions opérationnelles à tous les niveaux de l'entreprise, qu'il s'agisse d'optimiser les processus métier, de réinventer la culture interne ou d'améliorer les interactions avec les clients. Conséquence du passage généralisé au numérique, la multiplication des nouvelles technologies a entraîné une certaine fatigue numérique, alors que les employés sont amenés à adopter toujours plus d'applications et de logiciels pour rester « connectés en permanence » à distance. On pourrait croire, à tort, que la transformation numérique se résume à l'adoption de nouvelles technologies, mais c'est avant tout un état d'esprit orienté sur la croissance à long terme. Pour l'entreprise, être capable d'innover plus vite pour rester pertinent est une priorité absolue et la raison principale pour laquelle les organisations s'engagent sur la voie de la transformation numérique. Si investir dans la technologie semble un choix judicieux, la mise en œuvre d'une transformation numérique réussie est souvent associée à de nombreux défis. Cinq défis généralement associés à la transformation numérique Obtenir l'assentiment des dirigeants Rien de plus difficile dans ce processus que d'obtenir l'appui de dirigeants qui ont probablement établi les flux de travail existants ou investi dans des technologies qui, bien qu'efficaces au moment de leur implémentation, sont aujourd'hui désuètes. Il semblerait pourtant que la crise sanitaire ait changé la donne. Début 2020, 67 % des PDG aux États-Unis exprimaient leur inquiétude quant à la migration de la totalité de leurs activités sur le cloud. Aujourd'hui, la plupart des entreprises n'ayant pas eu d'autre choix que d'adopter les technologies numériques, l'hésitation des premiers instants s'est vite transformée en nécessité. C'est ainsi que 70 % des PDG déclarent que la création de nouveaux business models et flux de revenus numériques a gagné plusieurs mois, et même plusieurs années, du fait de la crise sanitaire. Les résultats parlent d'eux-même. Pourquoi, dans ce cas, céder à la frilosité et écarter nouveaux processus et nouvelles technologies, au risque de se laisser dépasser ? Gérer la résistance des employés D'un autre côté, votre équipe de direction est peut-être prête à bousculer les processus établis depuis la création de l'entreprise pour passer au tout numérique. Mais ce n'est pas parce les dirigeants sont convaincus du bien fondé des nouveaux outils numériques et souhaitent modifier les processus que tout le monde dans l'organisation est au diapason. Donc, si obtenir l'appui des dirigeants est une priorité absolue (puisqu'ils approuvent les budgets), obtenir l'appui des différents services, au niveau de l'encadrement comme des employés, est la seconde priorité. Ils seront probablement amenés à utiliser ces outils au quotidien, et leur adhésion est donc plus importante que celle de quiconque. Comme c'est le cas avec toutes les nouvelles technologies, votre équipe aura probablement des difficultés dans les premiers temps d'utilisation. C'est une réaction normale face au changement de processus qui lui sont familiers. « Mais on a toujours fait comme ça » n'est pourtant pas un argument valide lorsqu'une organisation tente de distancer ses concurrents et de se développer. Assurez-vous simplement que les raisons qui vous poussent à vous engager dans cette transformation numérique reposent sur une vue à long terme. Et souvenez-vous que ce processus est de la responsabilité de tous et n'appartient à aucun individu ou service en particulier. Mobilisez au mieux vos employés durant le processus d'intégration en les encourageant à poser des questions et à s'impliquer dans le déploiement. Vous leur permettrez ainsi d'avoir le sentiment de participer au processus de décision, plutôt que de se voir imposer une nouvelle technologie. En outre, le fait de disposer d'une stratégie agile (ou d'être en train de la mettre en place) peut aider votre équipe à mieux gérer les incertitudes au moment de déployer les technologies ou processus associés à la « nouvelle normalité ». Réduire la dépendance aux outils traditionnels Représentez-vous une équipe à l'ère du papier-crayon, se limitant à l'utilisation de notes manuscrites pour communiquer, aux calendriers cartonnés pour organiser des réunions et aux échanges téléphoniques pour suivre les projets. Difficile d'imaginer aujourd'hui qu'il soit possible de croître et de collaborer efficacement avec des méthodes aussi basiques alors qu'il existe tout un portefeuille de solutions sophistiquées à disposition. Les outils traditionnels, tels que les e-mails et les tableurs (qui sont sans aucun doute plus évolués que les notes manuscrites et les appels téléphoniques) sont également limités. Votre boîte de réception et vos tableurs ont toujours leur utilité, mais les équipes modernes ne peuvent se contenter de ces outils de base. La difficulté réside surtout dans leur manque d'évolutivité et de polyvalence. Rechercher dans une multitude d'e-mails les éléments de suivi des projets et les retours sur les documents est un exercice fastidieux et chronophage. Difficile de répondre rapidement à des questions telles que « Quelle est la dernière version de la vidéo de démonstration ? » ou encore « Quel document dois-je passer en revue et approuver ? » en parcourant sa boîte de réception. Quant aux tableurs, au-delà de la sobriété assommante de leur esthétique, leurs formules les plus avancées et leurs fonctions de formatage restent très éloignées de la polyvalence des outils du cloud. En outre, il est impossible d'enregistrer des fichiers dans des tableurs ou de configurer des rappels sur vos projets, car ces fonctionnalités ne sont pas prises en charge par Microsoft Excel ou Google Sheets. Les outils tels que l'approbation en ligne d'éléments visuels offrent une large visibilité sur les retours urgents et intègrent des notifications automatiques aux utilisateurs, qui réduisent considérablement les délais de validation.  La collaboration est plus fluide que jamais car tout est dans le cloud. Lorsque vous utilisez une solution de gestion du travail collaboratif (CWM) telle que Wrike, un système centralisé vous permet de conserver tous les commentaires et les différentes versions des documents au même emplacement, d'automatiser les approbations, de suivre le taux de productivité de votre équipe, et bien plus encore. En outre, avec des fonctionnalités intégrées telles que les @mentions et les étiquettes croisées, vous veillez à ce que tout le monde reste dans la boucle. Vous gardez ainsi une « trace écrite » de tous les travaux en cours et à venir. Les outils traditionnels sont peut-être rassurants, mais lorsque l'objectif d'une organisation est d'être agile et évolutive, ils ne semblent pas constituer le meilleur choix. Il est préférable, pour le long terme, de mettre à jour son environnement technique, même lorsque cela présente à court terme certains défis d'adhésion au sein de votre équipe. Surmonter les contraintes budgétaires Bien que la transformation numérique soit indispensable pour innover plus rapidement et gagner en résilience, votre budget n'est pas forcément suffisant pour moderniser vos processus. Cependant, élaborer un business case pour faciliter l'acquisition d'une nouvelle technologie peut paraître intimidant, car il est souvent perçu comme votre seule chance d'obtenir l'approbation du budget nécessaire. Pour introduire une nouvelle technologie au sein de votre équipe, il est plus facile de faire tomber les barrières en utilisant des essais gratuits. Au moment de rédiger votre business case, incorporez des exemples d'échéances manquées ou expliquez comment votre équipe n'a pas été en mesure d'atteindre ses objectifs du fait de goulots d'étranglement récurrents. Puis, testez le nouveau logiciel en y gérant quelques projets et documentez votre expérience. Quels sont les avantages par rapport à l'ancien système ? Offre-t-il un meilleur suivi des projets ? Quelles sont les incidences sur la rentabilité ? Ce type d'analyse et de questionnement peut contribuer grandement à obtenir l'approbation de votre budget. La solution Wrike Free, par exemple, permet à un nombre illimité d'utilisateurs de gérer leurs tâches dans une plateforme centralisée, semblable à celles utilisées par les grandes entreprises et organisations à croissance rapide. Le nombre illimité d'utilisateurs signifie que l'ensemble des membres de l'équipe peuvent travailler sur la plateforme commune. Avec 200 sous-tâches disponibles, c'est un fantastique point de départ pour les organisations souhaitant découvrir les avantages d'un système robuste de gestion du travail collaboratif. Synchroniser toutes vos technologies Lorsque vous envisagez d'ajouter un nouvel outil à votre environnement technologique, certains aspects techniques comme le mode de transmission des données peuvent paraître intimidants. À moins de disposer de connaissances informatiques ou technologiques approfondies, le fonctionnement des API peut être déconcertant et relever du jargon technique. Avec Wrike, l'intégration est indolore, car Wrike Integrate vous permet de synchroniser plus de 400 connecteurs préconfigurés dans le cloud et à des applications professionnelles sur site. Des connecteurs universels vous permettent également de connecter Wrike à des milliers d'autres applications munies d'API accessibles. Mieux encore, le système étant conçu pour être appréhendé par tous, aucune compétence en programmation n'est nécessaire. Ne laissez pas les défis vous décourager Que vous envisagiez d'adopter une nouvelle technologie ou de réinventer vos processus métier, ne vous laissez pas abattre par les difficultés. Lorsque vous serez prêt à découvrir ce qu'apportent les solutions de gestion du travail collaboratif aux grandes entreprises et organisations à croissance rapide, n'hésitez pas à profiter de notre essai gratuit.

La gestion de projet est facile et efficace avec Wrike

La gestion de projet est facile et efficace avec Wrike

Responsable de groupe, Chef, Coordinateur
Server error. We're really sorry. Wait a few minutes and try again.
Un mauvais comportement au bureau est une affaire risquée
Leadership 7 min. lus

Un mauvais comportement au bureau est une affaire risquée

Qu'il s'agisse d'actes non-éthiques ou des pleurnicheries quotidiennes, le problème du mauvais comportement au travail c'est qu'il est viral. Quelqu'un commence à colporter des commérages à la pause déjeuner et avant même que vous vous en rendiez compte, toute une bande d'individus se met à dire des horreurs sur l'image NSFW (pas convenable pour le travail) qu'ils ont peut-être vue ou même pas sur l'écran de leur collègue. Et si ce type de comportement n'est pas étouffé dans l'oeuf, la rumeur se répand dans toute l'entreprise. Cela devient une culture d'entreprise.

Le savoir devient obsolète. Voici comment votre entreprise peut suivre le rythme
Leadership 10 min. lus

Le savoir devient obsolète. Voici comment votre entreprise peut suivre le rythme

Nous vivons à « l'ère de l'information », comme le disent les historiens. Avec l'évolution rapide de la technologie, comment votre entreprise arrive-t-elle à absorber et à conserver le savoir ? Continuez votre lecture pour découvrir les plus grandes menaces qui provoquent l'obsolescence des connaissances et comment les entreprises doivent gérer celles-ci et continuer à apprendre.

Le coût d'une technologie de gestion du travail non adaptée
Leadership 7 min. lus

Le coût d'une technologie de gestion du travail non adaptée

Il est temps d'arrêter de chercher des excuses à votre système de gestion du travail et de trouver une solution qui améliore vraiment l'efficacité, la collaboration et la productivité au sein de votre équipe !

De 250 000 $ à 1,2 M $ en 18 mois : le processus en 2 étapes de Hubstaff pour une hyper-croissance
Leadership 5 min. lus

De 250 000 $ à 1,2 M $ en 18 mois : le processus en 2 étapes de Hubstaff pour une hyper-croissance

Qu'est-ce qui rend les entreprises prospères ? Il existe une myriade de facteurs pour un développement commerciale rapide et durable, comprenant la construction d'une marque puissante, la création de partenariats forts, et la mise en place d'un système de gestion flexible. Mais avoir un objectif professionnel unique et clair est sans doute l'un des éléments les plus importants pour réussir. Un objectif concentré rendra votre équipe plus déterminée quant à sa façon de gérer son temps, et ainsi plus productive... ce qui ouvre la voie pour une croissance d'entreprise rapide et vraiment durable. En tant qu'équipe 100 % auto-financée et entièrement à distance, nous avons à Hubstaff utilisé un processus simple en deux étapes qui nous a aidé à faire croître et à agrandir durablement notre entreprise. Et nous sommes plus heureux et plus productifs que jamais : notre processus nous a aidé à aller de 250 000 $ à 1,2 M $ de chiffre d'affaires en seulement 18 mois. Voici comment nous avons réalisé cela : Étape 1 : identifier un objectif de travail unique Comme le dit notre co-fondateur Dave Nevogt, une part importante de la bataille qui consiste à diriger une affaire prospère consiste à focaliser son énergie et ses ressources sur les bonnes choses. C'est pour cela que chaque année nous fixons un objectif professionnel unique et nous n'acceptons que les projets qui font directement avancer cet objectif. L'an dernier, notre objectif était d'atteindre 70 000 $ de chiffre d'affaires mensuel récurrent. Pour atteindre cela, nous avons utilisé la théorie des contraintes afin de diviser notre objectif professionnel annuel en objectifs trimestriels. Puis nous avons divisé les objectifs trimestriels en tâches hebdomadaires : Par exemple, dans notre équipe marketing, le retour sur investissement (RI) de chaque tâche est mesuré en suivant le temps passé. Bien qu'un outil de suivi de la productivité ne soit pas absolument nécessaire, il vous aide à être (douloureusement) au courant du temps que vous perdez, ce qui augmente la productivité. L'intégration de suivi de temps chez Hubstaff de Wrike nous aide à planifier et classer par ordre de priorité le travail entrant, ainsi qu'à suivre le temps et les niveaux de productivité sur chaque tâche Wrike sans avoir à passer d'un outil à un autre. Étape 2 : utilisez les données temporelles pour identifier les tâches qui amènent un RI aujourd'hui Les données temporelles sont l'un de vos indicateurs professionnels les plus importants. Utilisez les pour évaluer le RI, savoir ce qui marche ou ne marche pas, et déterminer la meilleure utilisation du temps de votre équipe. En plus, vous pouvez plus efficacement planifiez et adapter la taille de votre équipe sur la base des besoins professionnels réels. Par exemple, si votre équipe développement passe plus de temps sur le service clientèle que sur le travail de développement, il est temps d'embaucher plus de membres dans l'équipe service clientèle. Les données temporelles de votre équipe peuvent vous donner ce genre d'aperçus précieux. Chez Hubstaff, nous suivons le temps sur toutes nos tâches, pour tous nos services, du marketing et service clientèle au développement. À la fin de chaque semaine, mois ou trimestre, nous pouvons voir exactement le temps passé sur une tâche particulière, et quel chiffre d'affaires elle a généré. Voici la formule que notre équipe marketing utilise pour mesurer le RI de chaque tâche : Coût d'Acquisition Client (CAC) = (nombre d'heures sur cette tâche) x (votre salaire horaire + autres dépenses, comme les outils logiciels)/(nombre de clients rentables acquis par la tâche) Disons que, d'après l'aperçu ci-dessus, j'ai passé 5 heures à mettre à jour notre FAQ, utilisé un outil à 25 $, et que mon salaire horaire soit de 35 $. D'après nos statistiques, j'ai découvert que nous avons gagné 10 clients rentables grâce à cette tâche. Voici ce à quoi ressemblera le CAC : [postbanner] CAC = ((5 h X 35 $) + 25 $)/10 = 20 $ par client Après avoir calculé ce nombre (CAC), nous nous posons la question suivante : la Valeur Vie Moyenne (ALV, Average Lifetime Value) est-elle > 3 x le Coût d'Acquisition Client ? Si la réponse est non, existe-t-il une façon de rendre cette stratégie plus efficace et plus rentable ? Si oui, essayez de l'affiner et de mesurer à nouveau le RI. Si la réponse est oui, c'est une tâche avec un RI prouvé.   Une fois que vous avez calculé le RI de tâches particulières, il est temps d'utiliser le principe de Pareto, aussi connu comme étant la règle du 80/20. L'idée de base est que 80 % de votre chiffre d'affaires viendra de 20 % de vos tâches marketing. Vous avez seulement besoin d'identifier ce 20 % et de parier lourdement sur lui. Il est également crucial de garder à l'esprit que si une chose amène du chiffre d'affaires aujourd'hui, cela ne signifie pas qu'elle continuera de le faire dans six mois. La règle générale, c'est que si vous identifiez une quelconque tâche avec un RI élevé prouvé, vous multipliez par deux dès aujourd'hui. Avantages supplémentaires du processus en deux étapes Ce processus en deux étapes à de nets avantages au-delà des nombres. Avant de l'appliquer, nous étions légèrement désorganisés, utilisant de multiples stratégies pour attirer de la croissance et pariant sur le fait qu'au moins l'une d'elles allait marcher.   À présent l'état d'esprit de notre équipe s'est transformé. Nous revenons constamment à la vision d'ensemble et nous nous demandons non seulement si une tâche mérite que l'on investisse du temps et de l'argent, mais également si elle nous aidera à atteindre notre objectif de la façon la plus rapide et la plus efficace possible. Biographie de l'auteur : Madhav Bhandari est manager marketing chez Hubstaff. Il aide à acquérir des clients avec des expériences marketing à haut RI, des statistiques focalisées sur l'action, et des itérations produits. Vous pouvez le suivre sur twitter à @themadbhandari  

Le chemin vers l'excellence : The Wrike Way

Le chemin vers l'excellence : The Wrike Way

Le guide pour atteindre l'excellence opérationnelle basé sur l'expérience de 15 000 des meilleures sociétés du monde

Découvrir
6 défis pour la collaboration d’équipe
Leadership 7 min. lus

6 défis pour la collaboration d’équipe

Si vous traitez la collaboration comme un travail d’équipe, vous vous retrouverez avec une équipe formidable, mais pas toujours avec un résultat formidable. Prenez des mesures pour faire d’une collaboration réussie une priorité pour votre équipe et avec les autres services peut aider à rationaliser les efforts et, pour finir, faire gagner du temps à tout le monde.

Avancer en symbiose : Pleins feux sur la flexibilité à Collaborate 2021
Leadership 7 min. lus

Avancer en symbiose : Pleins feux sur la flexibilité à Collaborate 2021

La « grande expérience du télétravail » a prouvé aux entreprises qu’il est possible de faire preuve de productivité tout en travaillant à domicile. En outre, de nombreux dirigeants ont été agréablement surpris de constater à quel point leur entreprise et leur personnel s’adaptaient à une activité professionnelle à distance. Cependant, alors que le télétravail est en plein essor, une nouvelle transition s’annonce. Cette fois, l’accent porte sur la flexibilité et les stratégies hybrides qui allient travail à distance et en présentiel, afin de continuer à prospérer à l’ère post-pandémie. Si l’on envisage un avenir professionnel hybride, comment cela se traduira-t-il concrètement ? L’an dernier a vu la transformation numérique s'accélérer, face à la nécessité de s’adapter au télétravail, mais cette transition ne s’est pas réalisée sans enjeux. Bien que, par nature, le travail ait toujours été relativement complexe, la récente prolifération de logiciels, d’applications, de télétravailleurs et, aujourd’hui de travailleurs hybrides, a une fois encore changé la donne. Une récente étude Citrix révèle que, depuis la pandémie, 64 % des salariés utilisent davantage d’outils de communication et de collaboration, et que pour 71 % d’entre eux, cela a compliqué la tâche. Ce qui a engendré des frustrations, des burnouts, ainsi qu'une baisse de l’engagement et de la productivité. Malgré ces complexités, près de 90 % des répondants souhaitent conserver une certaine flexibilité en continuant à exercer à la fois au bureau et à domicile après la pandémie. Par conséquent, quels changements doit-on opérer ? Telles sont les thématiques que nous explorerons en préparation de notre conférence Collaborate sur la gestion du travail, un événement leader de notre secteur. S’attaquer au changement Si les tendances pré-pandémie suggéraient qu’une approche plus flexible de l’environnement traditionnel du travail de bureau était imminente, les progrès ont été lents à se mettre en place, et de nombreux secteurs ont eu du mal à concilier leurs besoins et une main-d’œuvre dispersée. La pandémie a contraint des millions d’entreprises à fermer leurs portes « physiquement » pour favoriser en grande majorité le télétravail. Aujourd’hui, alors que le retour sur site professionnel se profile à l’horizon des prochains mois, employeurs et salariés commencent à imaginer un environnement de travail flexible idéal. Selon un sondage Gallup, pour 83 % des salariés, un modèle hybride serait la solution optimale, et plus de 50 % envisagent de travailler de manière plus régulière à domicile après la levée des restrictions. L’avenir du travail entraînera de la flexibilité pour les employés, des options de télétravail et d'activité hybride, du travail asynchrone, des initiatives pour éviter le burnout, un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, et la possibilité de se déconnecter. Il est important que les employeurs identifient les moyens de répondre à ces exigences, ainsi que les outils dont les entreprises auront besoin pour s’adapter à une approche flexible du travail. « Avancer en symbiose » Dans cette optique, nous avons choisi « Avancer en symbiose » comme thème de Collaborate 2021. Après une année difficile pour toutes et tous, il est temps d’examiner les impacts positifs et négatifs de la pandémie sur la dynamique professionnelle, et leurs conséquences sur l’avenir du lieu de travail. Les entreprises devront identifier de nouvelles stratégies et solutions pour se préparer aux complexités professionnelles croissantes, ainsi qu’aux attentes des salariés et des clients. La réussite d’une entreprise dépend de la façon dont elle soutient, habilite et connecte ses employés, afin de leur permettre de collaborer en tout lieu. Nous sommes conscients que l’avenir du travail réside dans une approche collaborative, mais comment assurer unité et flexibilité professionnelles ? Nous synthétiserons de cette manière : nous devons réduire la complexité pour permettre à tous de donner le meilleur d’eux-mêmes au travail. Pour y parvenir, nous pouvons adopter des outils qui centralisent et simplifient les tâches, et permettent aux salariés de travailler en tant qu’équipe unie. En matière de gestion du travail collaboratif, il est important d'explorer les dernières avancées des technologies d’intelligence artificielle, d’automatisation et de Cloud qui permettent aux entreprises de prospérer. Nous devons également nous tourner vers l’extérieur et exploiter les connaissances et autres données du secteur pour créer un lieu de travail numérique flexible. C’est pourquoi la conférence Collaborate sera axée sur une approche holistique de la flexibilité, à commencer par le haut, à savoir quel est l’impact, positif et négatif, des dirigeants et de l’infrastructure du lieu de travail sur le personnel. La clé consiste à créer un espace favorable à l’adaptabilité, afin que les entreprises puissent faire preuve de résilience face à des défis imprévus, tout en veillant au bien-être de leurs collaborateurs. Collaborate 2021, pour aider les équipes à « Avancer en symbiose » Événement leader du secteur, la conférence Collaborate 2021 sera axée sur la gestion du travail collaboratif et l’environnement de travail de demain. Intervenants et participants exploreront les grandes thématiques autour de la gestion du travail collaboratif dans un univers hybride, et de la façon dont nous pouvons « Avancer en symbiose ». L'ordre du jour se présente actuellement comme suit : des présentations techniques et analytiques de sommités mondiales sur l’avenir du travail. des interventions passionnantes de cadres supérieurs de Wrike, d’invités célèbres et d’experts du secteur. des sessions de groupe axées sur les stratégies et les cas d’utilisation qui permettront aux équipes de prospérer en 2021 et au-delà. une liste exceptionnelle d’intervenants de grandes marques. L’an dernier, nous avons accueilli Apple, Nickelodeon, Siemens et bien d’autres. des stands virtuels, des prix instantanés, des tirages au sort, des divertissements interactifs et bien plus encore, pour une conférence virtuelle sans pareille. Inscrivez-vous à Collaborate 2021  

Change Management : comment surmonter l'angoisse liée au changement ?
Leadership 10 min. lus

Change Management : comment surmonter l'angoisse liée au changement ?

Si vous suffoquez à l'idée de changer de processus, ces conseil vous sont adressés ! Analysons les raisons pour lesquelles vous hésitez à adopter ces changements et voyons comment y remédier.

Les clés du succès d'une équipe délocalisée
Leadership 5 min. lus

Les clés du succès d'une équipe délocalisée

Aujourd'hui, de plus en plus d'entreprises gèrent leurs projets sur plusieurs sites, en tirant parti des nouvelles technologies et de nombreux talents, de sorte à donner de l'impulsion à leurs projets. Mais si les équipes à distance présentent de nombreux avantages, un des défis majeurs auxquels elles sont confrontées est celui de la communication. Les membres d'une équipe partageant les mêmes bureaux disposent de nombreuses occasions pour échanger, que ce soit via des réunions ou des conversations informelles, permettant de recueillir de nouvelles idées. Mais les membres d'une équipe délocalisée doivent quant à eux faire preuve de plus de volonté lorsqu'il s'agit de communiquer et de tenir tout le monde informé. Pour le chef de projet d'une équipe à distance, le fait de pouvoir disposer des mêmes informations est fondamental si celui-ci souhaite obtenir des réponses rapides de son équipe face aux changements. Bien entendu, chaque équipe de projet a son propre style de travail et ses propres défis. Par exemple, un département Marketing en place suivra un processus différent de celui d'une équipe créative ad hoc, constituée pour travailler avec des consultants à distance sur une campagne spécifique. Toutefois, par expérience en matière de gestion d'équipe, il existe quatre facteurs clés pour toute collaboration à distance. Source : Daxx.com, Chanty Inc. Établir des règles de base Établir un ensemble de règles de base pour les processus de travail, la communication et l'organisation de l'équipe vous fera gagner un temps considérable lorsque vous aurez besoin d'informer votre équipe et d'amener chaque membre sur la même longueur d'ondes. Par exemple, les règles de base déterminent quand et comment se tiennent les réunions, comment l'équipe organise les heures de travail de ses membres, mais aussi comment les collaborateurs rendent compte de leur travail et des obstacles rencontrés. En établissant et en respectant les mêmes règles, vous minimisez le risque que quelque chose d'important vous échappe. Gérer les charges de travail de façon rigoureuse On peut dire qu'il est plus complexe de maintenir le contrôle d'une équipe délocalisée que celui d'une équipe travaillant dans les mêmes bureaux. Afin d'optimiser la productivité de votre équipe et d'éviter les efforts en double, surveillez de près la charge de travail de votre équipe et soyez très clairs sur l'attribution des tâches et des responsabilités.   S'il s'agit d'une nouvelle tâche et qu'elle est un peu différente, assurez-vous que la personne à qui vous l'avez confiée comprend bien les objectifs et le résultat attendu au terme de celle-ci. Vérifiez également que vous partagez la même vision concernant les priorités du projet et concernant la place qu'occupe la nouvelle tâche parmi celles-ci. Entretenir une communication constante Les membres d'une équipe à distance doivent pouvoir communiquer de manière adéquate avec leur responsable, mais aussi entre eux. Faire circuler les idées, faire en sorte que les échéances et les responsabilités soient claires et que les transmissions d'informations et les flux de travail soient transparents : tout ça est fondamental. Maintenir une bonne communication garantit également que les plans d'action et les mises à jour ne soient pas dispersés dans les e-mail de tout le monde ou les espaces de stockage personnels, mais plutôt partagés avec toutes les personnes impliquées. Une bonne communication contribue à établir une atmosphère positive au sein de l'équipe et une culture de collaboration. En plus d'aborder des questions de travail, invitez votre équipe à partager des nouvelles personnelles, des articles amusants, des photos de vacances, etc. Je suis par ailleurs convaincu que les relations entre collègues à distance peuvent tirer de grands avantages des réunions en face à face occasionnelles, c'est pourquoi je vous invite à les réunir en personne, même si ce n'est qu'une ou deux fois par an. Source : Daxx.com, Chanty Inc. Utilisez les technologies adéquates Suivre ces conseils sera beaucoup plus facile si votre équipe s'équipe de la technologie qui facilite la collaboration à distance. Les applications de collaboration à distance basées sur le cloud permettent à des collègues dispersés dans le monde entier de constituer une équipe puissante tirant parti de l'intelligence collective. Grâce à ces applications, les collaborateurs peuvent accéder à des informations actualisées, à tout moment, même dans le cas de plusieurs projets simultanés. Elles permettent aux utilisateurs de détruire les silos, de fournir un accès facilité aux données du projet et aux mises à jour et de s'y adapter sans difficulté. Pour le chef de projet, il s'agit des fondements d'une bonne prise de décision. Diriger une équipe délocalisée vouée au succès Avez-vous fait l'expérience de diriger une équipe délocalisée ? Quel est, selon vous, l'ingrédient secret d'une collaboration à distance réussie ? Lire plus de conseils sur la manière de garder vos collaborateurs engagés, productifs et contents.

Comment Wrike utilise Wrike Requests pour fournir du contenu
Leadership 5 min. lus

Comment Wrike utilise Wrike Requests pour fournir du contenu

Wrike Requests permet désormais de standardiser et de prioriser les suggestions de contenu provenant d’autres départements. Avec des champs personnalisés et les modèles , les gens sont en mesure de proposer leurs idées et de fournir toutes les informations nécessaires dont nous avons besoin pour l'exécuter.

Comment gérer un collaborateur anxieux au travail ?
Leadership 5 min. lus

Comment gérer un collaborateur anxieux au travail ?

Il existe de nombreuses raisons d'être stressé(e) au travail : pour les collaborateurs, gérer l'anxiété, l'angoisse quotidienne de devoir respecter les délais, apprendre à utiliser de nouveaux outils, gérer les conflits et essayer de gravir les échelons dans la hiérarchie, tout cela représente un combat quotidien.

Importance de l'expérience client : quelle priorité pour votre entreprise ?
Leadership 10 min. lus

Importance de l'expérience client : quelle priorité pour votre entreprise ?

Améliorer l'expérience client est l'un des moyens les plus efficaces et les plus rentables de développer votre entreprise. Malheureusement, celle-ci est bien souvent négligée. Voici tout ce que vous devez savoir pour améliorer la satisfaction du client, notamment des exemples pour créer votre propre stratégie.

Comment établir une culture d’entreprise à distance
Leadership 7 min. lus

Comment établir une culture d’entreprise à distance

Établir une culture d’entreprise à distance n’est pas une science exacte. Une grande partie de cette culture repose sur vos employés à distance qui interagissent les uns avec les autres, communiquant et collaborant de leur propre gré; ce n’est pas quelque chose que vous pouvez forcer. Cela ne veut pas dire qu’il n'y a rien que vous puissiez faire, cependant : il existe quelques techniques qui peuvent donner à votre équipe la meilleure culture de travail à distance possible afin de faire ressortir leur personnalité et de rendre le travail à distance à la fois agréable et productif. Chez Process Street, notre direction se fait complètement à distance. Avec des employés en Amérique, en Angleterre, en Lettonie, aux Philippines et plus encore, nous avons dû travailler avec plusieurs fuseaux horaires, des barrières de communication potentielles et (le pire) un isolement potentiel que le travail à distance peut apporter. Heureusement, avec les bonnes pratiques, outils et idéologie, nous dirigeons une machine productive bien huilée. Tout commence avec l’accueil. Accueillez vos employés avec soin Établir une culture d'entreprise à distance commence avant que votre nouveau membre d’équipe ne se connecte. Vous devez avoir un plan d’action pour veiller à ce qu’ils ne rencontrent pas d’obstacles, tels que les informations de connexion et des autorisations incorrectes. Les premières impressions sont importantes ! Non seulement vous avez besoin d'avoir toutes les ressources appropriées prêtes pour l'accueil de l'employé, vous devez également vous assurer que l’employé est présenté à toute l’équipe lors de leur premier jour. Rendez leur nouvel environnement aussi accueillant que possible en initiant les introductions et encourageant votre équipe à être accueillante. Par exemple, l’une des premières étapes de notre processus d’intégration des employés est d’introduire de nouveaux membres sur la chaîne de discussion Slack (notre fontaine à eau virtuelle, si vous voulez) avec de nombreux gifs drôles afin de les mettre à l’aise. Rien ne dit « Bienvenue » comme lancer les dés en gif, après tout. [inlinetweet prefix="" tweeter="" suffix=""]« [Lors de l’accueil, vous préparez le terrain pour une carrière de productivité et de réussite » - Chris Byers, PDG de Formstack.[/inlinetweet] Communiquer et collaborer La culture d’entreprise est créée par les personnes qui la constituent, vous devez donc favoriser la communication et la collaboration, autant que possible dans une équipe à distance. Une partie de cela devrait déjà avoir été réalisée par le biais de vos introductions d’accueil, mais en gardant un contact régulier avec vos employés à distance, vous pouvez apprendre à les connaître au-delà de leur identification d’employé et vous assurer qu’il n'y a pas de lacune dans votre communication. Cela est vital : si vos employés ne se sentent comme rien de plus qu’un rouage dans une machine d’entreprise, ils ont très peu de motivation à continuer à parler avec leurs pairs. Nous avons différentes chaînes Slack pour chaque équipe, telles que la création de contenus et l’assistance à la clientèle, ainsi qu’une chaîne générale où nous disons tous « Bonjour » tous les jours et parlons de la façon dont les choses se passent. Nous avons aussi des réunions (généralement sur Skype ou Google Hangouts) deux fois par semaine avec le reste de nos équipes et le PDG. Cela nous permet de rester en contact, de réaliser un rapport sur les progrès et d’obtenir de l’aide sur tout ce qui est frustrant ou qui nous bloque. Cependant, comme pour toute réunion, la clé est de maintenir l’intérêt. Nous discutons généralement de manière décontractée pendant les premières minutes de chaque appel, ce qui permet à chacun de se détendre avant de donner son rapport d’activité et rend le reste de l’équipe plus accessible pour une communication au jour le jour. Organiser une compétition amicale Une autre façon que nous avons trouvée pour inspirer la camaraderie et un peu de plaisanterie est par le biais de la ludification. Chaque semaine, nous nous succédons et recommandons un film tellement mauvais que cela en est hilarant que le reste de l’équipe pourrait aimer. Vous seriez surpris de voir combien de perles nous avons trouvées, et il s’agit d’un excellent moyen de former des liens plus forts avec les collègues. Remarque : la dernière chose que vous devriez faire est de créer un concours féroce. Par exemple, personne n’aime perdre lorsque ce sont toujours les mêmes personnes qui gagnent une course de ventes tous les mois. Parallèlement, si vous êtes un peu geek comme nous, vous pourriez organiser une partie de Hearthstone (ou un autre jeu en ligne) dans l’entreprise. Nous venons de terminer notre première partie, ce qui limite tout le monde à des pioches de base préfaites pour veiller à ce que les joueurs vétérans ne puissent pas concevoir leur propre réussite. Cela donne aux employés une chance d’interagir directement et de s’amuser en dehors du travail, ce qui fait des merveilles pour le moral. Obtenez l’assistance de tout le monde Avec toute notre réussite encourageant les employés à interagir avec leurs coéquipiers et leurs gestionnaires à un niveau personnel, nous avions encore un problème à surmonter : comment encourager les différentes équipes à collaborer les unes avec les autres et comment renforcer les liens encore plus ? La réponse est une assistance à la clientèle. Bien que cela puisse paraître comme une corvée, nous avons décidé de faire alterner nos employés par le biais de fonctions d’assistance à la clientèle afin d’encourager la collaboration et de les aider à apprendre notre produit de l’intérieur. En conséquence, nos développeurs ont une conversation en cours d’exécution avec l’équipe de contenu, les assistants virtuels peuvent confortablement parler aux responsables de vente et tout le monde comprend ce qui se passe avec le produit. En prime, nos divers fuseaux horaires sont en train de devenir un énorme avantage ; nous pouvons avoir au moins un employé en service d’assistance presque 24 heures sur 24, et nous avons un grand nombre de techniciens de soutien si l’un des membres de notre équipe d’assistance n’est pas disponible. Établir une culture d’entreprise dans votre équipe à distance Le travail à distance peut être difficile pour les employés et les gestionnaires. La communication n’est pas aussi naturelle, et les nouvelles personnes embauchées sont souvent plus réticentes à exprimer leurs problèmes, car elles ne peuvent pas venir dans la cabine de leur voisin. Si vous pouvez réussir la création d’une bonne culture d’entreprise à distance, cependant, ces problèmes se dissolvent rapidement dans une mer de productivité et de coopération. Si vous avez travaillé dans le cadre d’une équipe à distance, comment avez-vous créé votre culture d’entreprise à distance ? Partagez vos expériences dans les commentaires ci-dessous. Biographie de l’auteur Benjamin Brandall écrit à propos du SaaS, la productivité et la technologie chez processus Street. Trouvez-le sur Twitter ici. Simplifiez la collaboration à distance pour votre équipe Aidez votre équipe à surmonter les défis de la collaboration à distance avec l’application primée de Wrike. Commencez un essai gratuit aujourd’hui.

Horaires flexibles, travail à distance : une des clefs de la réussite
Leadership 10 min. lus

Horaires flexibles, travail à distance : une des clefs de la réussite

Les postes imposant des horaires de bureau de 9h à 17h sont en train de disparaître. Les entreprises doivent s'adapter pour retenir leurs meilleurs talents et mettre sur pied des équipes performantes.

Gestion du changement : comment améliorer vos processus en équipe ?
Leadership 10 min. lus

Gestion du changement : comment améliorer vos processus en équipe ?

Nous avons identifié les 7 types de personnalités les plus courants que vous rencontrerez dans votre organisation. Lorsque vous passerez à Wrike ou à tout autre outil, des bonnes pratiques existent pour les guider avec succès vers le changement.

6 leçons pour entrepreneurs, par le créateur de NPR « How I Built This »
Leadership 10 min. lus

6 leçons pour entrepreneurs, par le créateur de NPR « How I Built This »

Nous avons eu la chance d'échanger avec le producteur NPR à l'initiative du podcast "How I Built This", pour découvrir ce qu'il a appris de la part d'entrepreneurs de renommée mondiale, et comment ce dernier a su appliquer avec succès ces conseils à sa propre carrière.

Positivité sur le lieu de travail, Q&A avec le spécialiste Shawn Achor
Leadership 10 min. lus

Positivité sur le lieu de travail, Q&A avec le spécialiste Shawn Achor

Comment définissez-vous le bonheur ? D’après vous, en quoi est-il lié à la productivité de votre équipe ? Vos employés et collègues sont-ils heureux ? Ces réponses concernent bien plus que les émotions et les interactions au quotidien. Elles influent directement sur le chiffre d’affaires et la culture de votre entreprise. Alors que nous faisons de notre mieux pour nous libérer de toute distraction et menons des recherches sans fin sur la manière d'obtenir un avantage sur les concurrents, nous en oublions le plus grand stimulateur de la productivité et l’avantage concurrentiel par excellence : un environnement de travail positif. Nous avons discuté avec Shawn Achor, auteur sur le bonheur, cofondateur et PDG de GoodThink, et conférencier sur TED, de l'importance du bonheur sur le lieu de travail et de l'impact scientifiquement prouvé de la positivité sur une entreprise. Découvrez l'intégralité de l'entretien ci-dessous : 1. Comment définissez-vous le bonheur ? Cette définition change-t-elle au fur et à mesure que nous vieillissons ? Nous devons redéfinir ce que signifie le bonheur. Les Grecs anciens définissaient le bonheur comme étant « la joie ressentie en s'efforçant d'atteindre notre potentiel ». Cela modifie notre quête du bonheur. La joie est quelque chose que vous pouvez ressentir même lorsque la vie n'est pas toujours facile, même lorsqu’une situation est déplaisante. Et la joie est quelque chose que nous ressentons et qui nous élève vers notre potentiel ou croissance. Nous nous rapprochons de notre potentiel lorsque nous évoluons dans nos relations, ou dans notre appréhension du monde, ou en tant qu'êtres humains altruistes et compatissants. L'opposé du bonheur n'est pas le malheur. Le malheur peut nous encourager à faire des changements positifs. L'opposé du bonheur est l'apathie, la perte de joie dans notre vie. À mon avis, cette définition ne change pas au fil du temps. 2. Comment pouvons-nous faire une distinction entre le bonheur à long terme et des périodes temporaires de plaisir et de réussite ? Ayant voyagé dans 51 pays au cours des cinq dernières années, j'ai appris deux choses : chaque personne a une définition différente du bonheur, mais ce qui mène au bonheur est universel. Lorsque nous mesurons le bonheur, nous permettons aux personnes d'utiliser leurs propres définitions. Tout comme avec la douleur dans un hôpital, il n'existe pas de dolorimètre auquel nous pouvons vous brancher. Il en va de même pour le bonheur. Votre sentiment d'être heureux est directement lié au bonheur que vous ressentez Mais ce qui crée le bonheur est universel. L'accompagnement social et les connexions sont les plus grands indicateurs prévisionnels du bonheur à long terme. Pendant mes recherches, j'ai découvert qu'il y a une corrélation de 0,7 entre le bonheur et l'accompagnement social (ce qui est incroyablement élevé) ; c'est plus que la corrélation qui existe entre le tabagisme et le cancer ! Le bonheur, au niveau universel, est un choix basé sur la manière dont nous percevons la réalité dans laquelle nous nous trouvons. C'est pour cela que certaines personnes peuvent être heureuses, même en vivant dans la pauvreté, et que certaines personnes riches sont malheureuses. Les États-Unis ont parfaitement compris que nous devons rechercher le bonheur plutôt que la simple réussite, mais les États-Unis ont un long chemin à parcourir pour atteindre le bonheur de certains pays moins développés économiquement qui réalisent que des liens sociaux solides, l'exercice physique, profiter de la nature et ne pas jouer le jeu du matérialisme, sont essentiels au bonheur. J'ai l'espoir que, pour les écoles et les entreprises, nous cessions d'utiliser la formule « si tu réussis, tu seras heureux », car cette formule ne fonctionne pas. Nous devons plutôt réaliser que le bonheur favorise la réussite d'une nation et celle des individus. [inlinetweet]« Chacun a une définition différente du #bonheur, mais ce qui crée le bonheur est universel » via @shawnachor @wrike[/inlinetweet] 3. Quels sont les obstacles qui empêchent les personnes d'expérimenter le bonheur ? L'obstacle le plus important réside dans le fait que la plupart des personnes pensent qu'elles ne peuvent pas changer. La majorité de la population pense que l'on nait optimiste ou pessimiste, et que l'on ne peut pas changer. Cette conception a 20 ans de retard sur la science réelle. Nous savons désormais que, certes, les gènes semblent prédire des niveaux de bonheur, d'intelligence et de réussite en moyenne, mais que cela est dû au fait que la personne moyenne ne va pas à l’encontre de son héritage génétique. Nous nous libérons rarement de nos gènes en créant des habitudes volontaires conçues pour exercer notre cerveau à agir différemment. Si vous analysez cette même recherche qui « prouve » que les gènes ont leur importance, vous remarquerez toute une série d’observations prouvant que les gènes ne doivent pas avoir le dernier mot. C'est la recherche que nous devons partager avec le monde entier. Nous pouvons échapper à l'emprise que nos gènes et notre environnement exercent sur notre bonheur. Le bonheur peut être un choix. 4. Quels sont les 3 conseils que vous donneriez à quelqu'un qui lutte pour trouver le bonheur à long terme ? 1. Exprimez votre gratitude chaque jour lorsque vous vous brossez les dents. Des chercheurs ont découvert que le fait de trouver trois nouvelles choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant chaque jour permet de faire évoluer considérablement les personnes sur l'échelle de l'optimisme. 2. Écrivez chaque jour une note ou un e-mail positif pour complimenter ou remercier quelqu'un. Si vous rédigez cette petite note, même pendant moins de deux minutes, cette routine quotidienne est reconnue pour augmenter considérablement votre score de lien social. Des chercheurs ont découvert que le lien social permet de prédire votre durée de vie, tout autant que l'obésité et le tabagisme. 3. 15 minutes de cardio par jour ou trois fois par semaine pendant 30 minutes équivaut à prendre un antidépresseur. [inlinetweet]« 15 min. de cardio par jour ou 3 x par semaine pendant 30 min. équivaut à prendre un antidépresseur » via @shawnachor @wrike [/inlinetweet] 5. Si le bonheur conduit à la réussite (et non l'inverse), comment pouvons-nous agir sur le lieu de travail pour améliorer le bonheur général des employés ? Le résumé de mon article paru dans la revue Harvard Business Review est le suivant : le meilleur avantage concurrentiel dans l'économie moderne est un cerveau positif et engagé. Le cerveau humain positif dispose d’un avantage déloyal sur ce même cerveau négatif ou neutre. Lorsque nous positivons, nous obtenons 31 % d'augmentation de la productivité, 40 % de probabilité d'obtenir une promotion, 23 % de symptômes liés au stress en moins, 37 % de ventes en plus, et la liste est encore longue. Dans mon livre « Before Happiness » (Avant le bonheur), je décris la recherche du point X qui montre que nous accélérons pour parvenir à un objectif dès que nous nous rapprochons de la réussite. Pour prendre l'exemple d'une entreprise, pensez à un café qui offre une carte vous permettant d'avoir un café gratuit dès que vous avez acheté 10 cafés. Cette stratégie fonctionne bien mieux si vous aidez le client à sentir qu'il a fait de grands progrès. Vous devrez par exemple acheter 12 cafés, mais vous recevez deux timbres gratuits. Dans le premier cas, vous démarrez à 0 % de votre objectif. Dans le second cas, vous avez déjà atteint 18 %. Ainsi, lorsque vous définissez des objectifs de ventes, des objectifs de produits, ou même lorsque vous faites des listes de contrôle, veillez à toujours indiquer la progression. Chaque élément de progression perçue agit comme un accélérateur de réussite pour le cerveau. Le point sensible dans un marathon se situe dans le dernier kilomètre de la course. C'est là que se trouvent les équipes médicales, car votre corps reçoit une dose si importante d'accélérateurs neurochimiques que certaines personnes ne peuvent pas les assimiler. Bien entendu, nous ne voulons pas que les personnes aient une crise cardiaque, mais cela montre le pouvoir de la réussite perçue. Au travail, nous pouvons utiliser certains de ces accélérateurs pour propulser la croissance. Le bonheur est un choix, mais les dirigeants et les entreprises peuvent faciliter ce choix en offrant une formation sur la manière d'élever la positivité dans l'environnement de travail, en créant des engagements sociaux, et en félicitant les individus de manière sincère. Mon travail consiste à utiliser la science pour convaincre les entreprises que le meilleur avantage concurrentiel dans l'économie moderne est une population active positive et engagée. Ceux qui font ce constat s'attachent à contribuer à cultiver des environnements de travail positifs, ce qui fait du bonheur un avantage. [inlinetweet]« Le meilleur avantage concurrentiel dans l'économie moderne est une population active positive et engagée » via @shawnachor @wrike[/inlinetweet] 6. Quelle est la nouvelle tendance importante qui, selon vous, n'est pas suffisamment prise en compte ? Les gènes et l'environnement définiront votre bonheur, sauf si vous modifiez consciemment votre état d'esprit et vos habitudes. Si vous choisissez la dernière solution, votre bonheur ne restera plus sous l'emprise de vos gènes, de votre enfance et de votre environnement. Le bonheur n'est pas la croyance que nous n'avons pas besoin de changer, c'est la croyance que nous pouvons le faire. Comment aidez-vous à stimuler la positivité dans l'espace de travail ? Partagez vos expériences et vos idées dans les commentaires. Bio : Après avoir passé douze années à l'Université de Harvard, Shawn Achor est devenu l'un des principaux spécialistes mondiaux de la connexion entre le bonheur et la réussite. Son étude sur le bonheur a fait la couverture de la revue Harvard Business Review, sa conférence sur TED est l'une des plus célèbres de tous les temps avec plus de 8 millions de vues, et sa conférence diffusée sur PBS a été vue par des millions de personnes. Shawn a travaillé avec plus d'un tiers des entreprises du classement Fortune 100, et a donné des conférences dans plus de 50 pays, en s'adressant aux PDG en Chine, aux dirigeants au Pentagone, à des écoliers en Afrique du Sud et à des agriculteurs au Zimbabwe. Sa formation Happiness Advantage (L'avantage d'être heureux) est à ce jour le programme de formation d'entreprise sur la psychologie positive le plus important et le plus performant dans le monde. Shawn est l'auteur de plusieurs livres à succès publiés par le New York Times : The Happiness Advantage (L'avantage d'être heureux) (2010) et Before Happiness (Avant le bonheur) (2013), ainsi que Ripple’s Effect (L'effet domino) et The Orange Frog (La grenouille orange). L'an dernier, Shawn a été publié dans une revue de psychologie de renom pour son travail réalisé à l'UBS en partenariat avec l'Université de Yale, visant à créer une formation plus efficace sur le stress, et il a récemment donné une interview de deux heures à Oprah pour discuter de la recherche du bonheur et de la perception de la réussite.  

10 conseils pour créer une organisation commerciale de première classe
Leadership 7 min. lus

10 conseils pour créer une organisation commerciale de première classe

Nous avons demandé aux directeurs commerciaux et aux dirigeants d'entreprise quels étaient leurs conseils pour une organisation commerciale d'excellence.

3 façons d’assurer la réussite de vos travailleurs à distance
Leadership 5 min. lus

3 façons d’assurer la réussite de vos travailleurs à distance

Créateur de logiciel où le travail à distance est au coeur des préoccupations, Wrike vous livre 3 façons de réussir avec vos travailleurs à distance.

L'avenir du travail : quelles tendances pour les directeurs informatiques ?
Conseils d'affaires 3 min. lus

L'avenir du travail : quelles tendances pour les directeurs informatiques ?

Partout dans le monde, la pandémie a provoqué la transformation numérique des lieux de travail. Une étude menée par Wrike auprès des DSI a permis d'établir les tendances clés de l'avenir du travail pour les directeurs informatiques.

Comment les Directeurs Marketing leaders créent une culture d'excellence
Leadership 10 min. lus

Comment les Directeurs Marketing leaders créent une culture d'excellence

Encourager un environnement dans lequel les fonctions et les responsabilités sont clairs, les objectifs connus de tous, les échéances respectées, et dans lequel toute votre équipe est capable de produire un travail de qualité !

Comment les entreprises du Fortune 500 gèrent-elles le retour au bureau ?
Leadership 10 min. lus

Comment les entreprises du Fortune 500 gèrent-elles le retour au bureau ?

Après un an de télétravail, la planification du retour au bureau bat son plein dans les entreprises. Voici sept leçons tirées des entreprises du Fortune 500 qui offrent un aperçu de ce que sera l'avenir du travail.