Un mauvais comportement au bureau est une affaire risquée

 

Vous avez lu les gros titres scandaleux concernant la start-up connue pour sa culture festive, où le PDG a dû envoyer un mémo pour interdire le sexe dans les cages d'escalier. Vous avez entendu parler de la société du secteur de l'habillement dont le PDG a finalement été renvoyé après des années de conduite douteuse et de nombreuses plaintes de harcèlementpar d'anciens employés, dont certains avaient dû poser avec les vêtements dans des positions suggestives pour des panneaux d'affichage. Ou peut-être avez-vous entendu parler destextos misogynesentre les fondateurs d'une autre grande société technologique où le machisme semble de mise.

Après tout ça, il faut se demander ce qui peut conduire les employés et les cadres à adopter ce type de mauvais comportements et dans les couloirs de la notoriété. Les individus qui adoptent ces comportement ne se rendent-ils pas compte à quel point leurs actes auront des conséquences non seulement sur leur parcours professionnel mais aussi sur toute la société qu'il représentent ?

Qu'est-ce qu'on entend exactement par un mauvais comportement au travail ?

Avant de poursuivre, dressons d'abord la liste des comportements que nous pouvons considérer comme inacceptables sur le lieu de travail. Evidemment, les actes illégaux ou qui vous mettent en danger d'être arrêté (par exemple le vol; les agressions physiques) ne doivent en aucun cas se produire au sein de votre entreprise (sauf si vous travaillez pour le crime organisé, mais je m'égare) Même dans cette liste de base, les actes suivants sont considérés comme non éthiques : tricher avec vos papiers ou vos notes de frais, se droguer au travail, abuser des privilèges d'internet, regarder des films pornos sur les appareils de la société, accepter des pots-de-vin et des dessous de table, travailler pour la concurrence, vendre les secrets de la société, etc.

Mais qu'en est-il des actes quotidiens où un employé est impliqué ? Glassdoordresse une liste des cinq comportements les plus répandus : passer les responsabilités aux autres, négativité constante, vol, absentéisme et ragots. CareerBuilderva plus loin et a interrogé 5 500 employés américains pour savoir quels mauvais comportements ils avaient observés sur leur lieu de travail. Leurs réponses ont été des plus fantaisistes, mais permettent cependant d'ouvrir les yeux :

  • 55% pleurnichent
  • 46% font la tête quand ils n'obtiennent pas ce qu'ils veulent
  • 44% dénoncent leurs collègues
  • 36% font des farces à leurs collègues
  • 35% font des grimaces derrière le dos de quelqu'un
  • 32% créent des clans
  • 30% lancent des rumeurs sur leurs collègues
  • 29% quittent brusquement une pièce
  • 27% piquent des crises
  • 23% refusent de partager leurs ressources avec leurs collègues

Si on en juge par les commentaires ci-dessus, on pourrait se dire qu'il s'agit de mauvais comportements dans une classe de l'école primaire. Malheureusement, il s'agit de personnes supposées être adultes et impliquées sur un plan professionnel.

Quels effets les mauvais comportements ont-ils sur l'activité ?

Qu'il s'agisse d'actes non-éthiques ou des pleurnicheries quotidiennes,le problème du mauvais comportement au travail c'est qu'il est viral. Quelqu'un commence à colporter des commérages à la pause déjeuner et avant même que vous vous en rendiez compte, tout une bande d'individus se met à dire des horreurs sur l'image NSFW (pas convenable pour le travail) qu'ils ont peut-être vue ou même pas sur l'écran de leur collègue. Et si ce type de comportement n'est pas étouffé dans l'oeuf, la rumeur se répand dans toute l'entreprise. Cela devient une culture d'entreprise. Vous souvenez-vous que la culture d'entreprise c'est montrer comment une entreprise vit ses valeurs ? Si les mauvais comportements ne sont pas étouffés, ils s'épanouiront. Et leurs effets mettront en danger votre entreprise.

Voici deux effets majeurs.

1. Les mauvais comportements vous font perdre des clients

Si un client est victime d'une incivilitéou de n'importe quelle autre forme d'impolitesse par quelqu'un qui représente votre société, il ne va pas rester longtemps. Il va aller voir vos concurrents et détruire la réputation de votre société sur les réseaux sociaux si son expérience est particulièrement désagréable.

Et si une personne que vous soutenez finit par insulter un client en le traitant d'imbécile - vous ne perdrez pas seulement ce client, vous perdrez des clients potentiels une fois que la Twittosphère aura vu les captures d'écran de ces conversations. L'impolitesse n'a pas sa place dans les interactions avec les clients. La réputation de votre entreprise est testée au cours de chacune des conversations. En fait, quand on regarde de plus près, on voit qu'une expérience supérieure d'attention à la clientèle peut être un élément différenciateur massue qui vous distingue de tous les concurrents de votre secteur d'activité. Alors pourquoi permettre que des clients supportent le moindre manquement à l'excellence ?

2. Les mauvais comportements conduisent à la rotation du personnel

Une étude de BambooHRmontre que les trois principales raisons pour lesquelles les employés décident de quitter un travail aussi rapidement après avoir été engagés est : le patron était un con. (Premières deux raisons : ont changé d'avis à propos du poste, et ils s'attendaient à un autre travail.)

La façon dont vous traitez les gens, en particulier au cours des premières semaines suivant leur arrivée, est cruciale pour garder les employés. Après tout, comme Forbes le proclamait un jour dans un article : les travailleurs ne partent pas à cause de leur entreprise, ils partent à cause de leurs patrons.

Les raisons pour lesquelles les employés quittent une entreprise très vite après avoir été embauchés. Étude Bambooh

Lorsque le moindre comportement négatif est autorisé et que les employés au comportement non-éthique ne sont pas réprimandés ou renvoyés de l'entreprise, vous envoyez le message disant que vous approuvez ce type de comportements. Et très bientôt, ils feront tous pareil. Les employés ayant des valeurs éthiques - souvent les employés les plus consciencieux et les meilleurs-partiront en masse car ils ne pourront pas travailler dans un environnement aussi toxique. Adieu productivité. Bonjour la spirale destructrice et la possibilité de faillite.

Enlevez les mauvaises herbes immédiatement

Si vous ne soignez pas votre jardin, vous finirez enseveli par les mauvaises herbes. La culture d'entreprise requiert la même vigilance et le même type de surveillance constante. Lorsqu'une mauvaise herbe pointe son nez, enlevez-la ! Avec une bonne formation et l'éducation appropriée, vous pouvez faire croître une entreprise qui prospère sans aucun drame et qui gère ses affaires avec éthique et proprement. Vous trouverez des gens talentueux qui voudront venir travailler avec vous et ceux qui sont déjà là auront envie de rester. Et pendant ce temps vos clients feront l'éloge de vos services dans le monde entier. Ça a du bon d'enlever les mauvaises herbes !

Á lire ensuite :

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.