Pour beaucoup de gens, passer ses journées au travail à écouter des histoires inspirantes et les enseignements percutants d'entrepreneurs les plus renommés au monde (comme Mark Cuban et Richard Branson par exemple) représente un rêve.

Mais pour Ramtin Arablouei, le producteur du fameux podcast de NPR « How I Built This », c'est avant tout une question de hasard.

Arablouei avait une carrière florissante en tant que musicien à plein temps. Il enregistrait de la musique pour le cinéma et la télévision, lorsqu'il a été contacté par un producteur de NPR pour composer la musique du programme « Ted Radio Hour ». Grâce à ce travail, Arablouei a eu la chance de forger de solides relations avec NPR, y compris Guy Raz, le présentateur de Ted Radio Hour.

Six mois plus tard, Arablouei a reçu un appel de Raz, qui avait une idée pour un nouveau programme. Il a demandé à Arablouei de une équipe pilote pour travailler sur une nouveauté : un petit projet qui ne devait durer que de trois à six semaines.

« Les semaines se sont transformées en mois, puis en années », affirme Arablouei. Il a rapidement rejoint l'équipe de NPR pour travailler aux côtés de Raz sur le podcast « How I Built This ». « En réalité, au moment où je suis arrivé dans l'équipe, tout s'est déroulé très rapidement », affirme-t-il, « Et nous y sommes parvenu. Le jeu de mot est intentionnel, nous l'avons créé. »

Ramtin Arablouei (D) avec ses collègues producteurs de NPR Casey Herman (G) et Rund Abdelfatah (Centre). Photo de Robyn Park/NPR.
Ramtin Arablouei (D) avec ses collègues producteurs de NPR Casey Herman (G) et Rund Abdelfatah (Centre). Photo de Robyn Park/NPR.

Aujourd'hui, Arablouei est responsable de la production des épisodes du programme, ce qui implique de débroussailler des entretiens de deux heures avec certains des entrepreneurs les plus impressionnants et inspirants au monde.

Il va sans dire que c'est un défi que Arablouei apprécie, mais qui lui permet également de beaucoup apprendre. Nous nous sommes entretenus avec lui pour découvrir les meilleures leçons qu'il a tirées des invités de « How I Built This », et comment il applique ces opinions à sa propre vie et carrière.

6 leçons tirées des entretiens avec des entrepreneurs

1. Toujours protéger vos idées.

Lorsqu'il s'agit de protéger ses idées, de nombreux entrepreneurs pensent au côté légal des choses, droits d'auteur et propriété intellectuelle, par exemple. Mais Arablouei a appris que de nombreuses graines d'innovation requièrent une protection d'un autre type.

« L'une des choses que j'ai apprises de tous ces entrepreneurs est que vous devez réellement protéger vos idées dans le sens où, dès que vous parlez de quelque chose aux gens, ils vous font douter », explique-t-il, « c'est la nature humaine ».

C'est une expérience de première main que Arablouei a eue en développant « How I Built This » avec Raz. À force de persévérance, ils sont parvenus à créer le programme tant apprécié que nous connaissons aujourd'hui.

Ceci est un point important pour tous les entrepreneurs : en fin de compte, vous devez croire en ce que vous faites, en dépit des critiques des défaitistes.

Leçon pour entrepreneurs : vous devez croire en ce que vous faites, en dépit des critiques des défaitistes.

2. Habituez-vous aux refus et à l'incertitude.

En parlant des défaitistes, tout entrepreneur vous dira sans hésitation que le refus fait partie intégrante du voyage. Être capable de gérer cela est essentiel, aux dires de Arablouei, pour avancer et finalement accéder au succès.

« Ce qui a permis à certaines de ces personnes de réellement réussir, c'est leur capacité à faire taire la partie logique dans le cerveau qui vous dit « ça n'en vaut peut-être pas la peine », affirme-t-il. « Il faut être un peu fou, dans le bon sens du terme. »

Autre chose que doivent affronter les entrepreneurs : des virages inattendus sur la route et des échecs. « Vous devez être à l'aise avec l'incertitude et être capable d'accepter que vous pouvez réussir ou échouer », déclare Arablouei. C'est une autre des leçons clés qu'il a tirées de son travail sur le programme.

« Ce qui différencie l'entrepreneur c'est sa capacité à cultiver une tolérance envers le refus et être à l'aise avec l'incertitude. »

3. Comprenez que les compétences techniques ne sont pas nécessaires pour atteindre le succès.

Ce que déclare ensuite Arablouei vous étonnera peut-être : « Les entrepreneurs qui réussissent sont souvent ceux qui n'ont pas les plus fortes compétences techniques. »

« Souvent, plus la personne a de compétences techniques, plus il lui est difficile d'avoir une vision globale », ajoute-t-il.

Arablouei cite Mark Cuban en exemple. « Il était programmateur, mais ce n'était pas le meilleur », explique Arablouei. Il n'a pas atteint le succès grâce à ses compétences techniques, mais parce qu'il avait une vision précise de ce qu'il voulait accomplir et a donc été capable de trouver d'autres personnes pour l'aider.

« C'est la même chose pour les créateurs d'Instagram, ils n'étaient pas photographes », précise Arablouei.

Il est tentant de croire que les plus grands entrepreneurs sont des spécialistes très compétents dans un domaine particulier. En fait, Arablouei a appris qu'il est bien plus important d'avoir une vision précise et d'être capable de guider les autres vers cet objectif.

4. Soyez prêt à vous mettre à la place des autres.

Une autre caractéristique de l'entrepreneur qui réussit ? L'empathie.

« Les meilleurs entrepreneurs sont ceux qui peuvent réellement prendre du recul et comprendre les attentes des autres personnes du point de vue de l'innovation », affirme Arablouei.

Pour développer une entreprise ou un produit, ils doivent d'abord s'assurer qu'ils répondent à un besoin ou résolvent un problème ; il faut pour cela qu'ils prennent le temps d'écouter et de comprendre ce que pense et vit leur public cible.

« Il est nécessaire d'être profondément empathique », dit Arablouei.

Leçon pour entrepreneurs : vous devez être profondément empathique

5. Soyez insatiablement curieux.

« Ces personnes font preuve d'une certaine humilité, d'un manque d'arrogance et d'une volonté d'apprendre de nouvelles choses », décrit Arablouei comme étant une autre des choses qu'il a apprises des nombreux invités du programme.

Vous ne pouvez pas savoir ce que vous ne connaissez pas, et Arablouei affirme que les entrepreneurs les plus progressistes et qui se projettent le plus ont un réel désir d'apprendre. Ils n'ont pas peur de se lancer des défis personnels avec quelque chose de nouveau ou d'inconnu.

« La grande majorité d'entre eux a du apprendre soi-même une nouvelle compétence pour atteindre le succès. Gary Erickson, qui n'avait jamais fait la cuisine de sa vie, a appris à faire une barre énergétique », explique-t-il au sujet du créateur de Clif Bar, l'un des invités du podcast.

« Peu importe votre âge ou la période de votre vie dans laquelle vous êtes, si vous voulez faire quelque chose, vous devez toujours être disposé à apprendre de nouvelles choses », conseille Arablouei.

6. Soyez implacablement tenace.

« Vous savez, nous n'avons jamais eu un invité au sujet duquel j'ai pensé 'Oh, il a juste eu de la chance' », explique Arablouei sur les nombreux entrepreneurs impressionnants qu'ils ont reçus dans le programme.

Au contraire, il affirme qu'ils ont tous démontré une certaine ténacité implacable. Ils croyaient fermement en ce qu'ils faisaient, et refusaient d'abandonner ; même lorsque tout semblait être contre eux.

« Peu importe le nombre de fois où on leur a dit 'Ce n'est pas une bonne idée' ou le nombre de fois où leurs idées ont échoué après leur lancement, ils reviennent toujours, et ils reviennent pour toujours plus », déclare-t-il.

Lorsque tant d'obstacles entravent le chemin vers le succès de l'entrepreneur, un tel niveau de résilience et de ténacité est absolument crucial.

Leçon pour entrepreneurs : faites preuve de ténacité et de résilience.

Conclusion

Il va sans dire que le travail de Arablouei n'est pas seulement divertissant, il est aussi incroyablement enrichissant. Il s'estime chanceux d'avoir eu l'opportunité de tirer autant de leçons si précieuses et d'avoir pu les appliquer à lui-même.

« Je dois avouer que travailler sur ce programme m'a rendu tellement plus entreprenant », déclare-t-il. « Vous savez, j'ai maintenant cette activité de composition de musiques de podcasts. Je travaille avec de nombreux podcasts différents. Une grande partie de cette activité vient de l'inspiration que m'ont donnée certains des invités. »

En dehors du travail, Arablouei continue également à affiner son talent de compositeur mais pas seulement pour les musiques de programmes : pour son groupe Drop Electric où il joue de la batterie également. Le groupe travaille en ce moment sur une nouvelle compilation qui sortira le 11 août avec Lefse Records, où ils apparaissent avec beaucoup d'autres grands noms de la musique comme Mac DeMarco.

La mission de cet album est de lever des fonds pour les groupes qui luttent contre l'islamophobie et de sensibiliser les gens à ce sujet. C'est une cause qui est chère à Arablouei, car ses parents sont iraniens.

Arablouei travaille également sur le développement de son propre podcast à NPR, en collaboration avec un autre présentateur, et qui analysera les événements actuels à travers une perspective historique. Son lancement sur NPR One est prévu, pour le moment, pour fin août ou septembre.

Oui, Arablouei a de nombreux projets créatifs géniaux sur la planche. Mais nous ne nous avançons pas trop en disant que quoi qu'il fasse, ce sera une réussite. Après tout, avec les conseils qu'il a reçus de dizaines d'entrepreneurs parmi les reconnus, comment pourrait-il en être autrement ?


Bio de l'auteur Kat Boogaard (@kat_boogaard) est une auteure basée dans le Midwest, qui aborde des sujets en lien avec la carrière, le développement personnel et la vie de travailleur indépendant. Elle est chroniqueuse pour Inc., écrit des articles pour The Muse, est rédactrice pour la section Travail de The Everygirl et collabore pour de nombreuses publications sur la toile.


Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.