Quelque chose épuise lentement mais sûrement les employés, et mine leur motivation. Et non, ce n'est pas la médiocrité du café de votre salle de pause.

Quel est donc ce fléau qui détruit la productivité et le moral de votre équipe ? Réponse : un manque d'engagement.

On peut dire qu'une équipe qui manque d'engagement coûte cher, littéralement. Gallup estime que les employés activement désengagés coûtent chaque année jusqu'à 605 milliards de dollars à l'économie américaine. Au même titre, les entreprises dont les salariés sont désengagés génèrent en moyenne 2,5 fois moins de revenu que leurs concurrentes ayant des salariés très engagés.

Toutefois, nombreux sont les dirigeant qui attachent trop peu d'importance à l'engagement des collaborateurs.

« Seulement 33 % des employés se disent engagés dans leur travail aux États-Unis », affirme Nick Sanchez, directeur des Ressources Humaines chez Namely, « ce qui veut dire que si vous ne travaillez pas activement à l'engagement de vos employés, vous mettez possiblement votre entreprise en péril ».

Pourquoi l'engagement du personnel est-il essentiel ?

En quoi l'engagement des employés est-il si spécial ? Il s'avère que celui-ci peut avoir un impact impressionnant sur votre culture d'entreprise et votre chiffre d'affaires.

« Les employés engagés dépassent les exigences de leur travail, ce qui veut dire que vous améliorez la productivité et vous obtenez plus de rendement par rapport au prix que vous avez payé », confie Ben Brooks, fondateur et PDG de la startup tech PILOT, « les employés désengagés ont non seulement un impact négatif en ce qui concerne le retour sur investissement, mais ils plombent également l'ensemble de l'organisation, qu'il s'agisse du moral des équipes ou de la satisfaction client ».

Les chiffres sont là pour en attester. Selon les résultats publiés par la Harvard Business Review, 71 % des participants ont classé l'engagement des employés comme un facteur essentiel pour le succès général de la société.

Mais au delà de booster des choses telles que la productivité, le moral, la satisfaction et la rétention du personnel, s'efforcer à susciter l'engagement en entreprise s'avère également positif pour les responsables et les dirigeants, particulièrement ceux qui gèrent les équipes et la croissance de l'entreprise.

Savoir que vous pouvez compter sur des personnes engagées renforcera votre confiance dans votre équipe. Cela signifie que vous pouvez les laisser accomplir leur travail et atteindre leurs objectifs, sans les soumettre à des tonnes de révisions, de processus et de vérifications pour s'immiscer dans leur travail.

Obstacles à l'engagement du personnel

Un employé passionné, épanoui et activement engagé, cela ne s'obtient pas par magie, en un claquement de doigt. Les dirigeants de l'organisation doivent s'investir et mettre en place une stratégie.

« La raison pour laquelle le moral est bas dans beaucoup d'organisations, c'est que les dirigeants se concentrent sur autre chose » signale Rodd Wagner, vice-président de la stratégie d'engagement du personnel chez BI Worldwide, « La plupart des sociétés ne considèrent pas la gestion —
à savoir l'implication constante auprès des employés, et non la supervision des fonctions professionnelles particulières — comme une priorité essentielle ».

Le développement de l'engagement des employés doit être un objectif, avant même que vous ne notiez une baisse du moral ou de productivité. N'attendez pas que le moral soit au plus bas pour réaliser un sondage à ce sujet. Il vaut mieux être proactif et aller au devant des émotions. Mieux vaut prévenir que guérir.

 


Citation sur l'engagement du personnel de Nick Sanchez de Namely

Cinq stratégies clés pour susciter l'engagement à usage des responsables

Que pouvez-vous améliorer pour développer l'engagement des collaborateurs dans votre entreprise ? Voici quelques stratégies pour commencer.

1. Soyez transparent

« Lorsque les employés se visualisent comme un simple rouage dans une machine, plutôt que comme un membre essentiel dans une équipe, la motivation peut retomber », confie Sanchez.

En tant que leader, vous devez créer un environnement de travail transparent, impliquant les employés dans vos processus de planification et de prise de décision. Les employés ont besoin de sentir qu'ils jouent un rôle important dans les raisonnements qui sous-tendent certaines décisions,  rédaction d'objectifs et autres éléments concernant l'ensemble de l'entreprise.

Au lieu de se tenir à l'écart avec les rênes du pouvoir, les dirigeants et les responsables doivent être présents et s'engager auprès de leurs salariés pour leur montrer que leur travail, mais aussi leurs idées, leurs opinions et leurs suggestions comptent.

ASTUCE : suivez les traces de sociétés comme Zappos et organisez régulièrement des réunions incluant l'ensemble du personnel ou des réunions de feedback. C'est l'occasion pour les membres de l'organisation de se réunir, de partager des idées et de se faire une idée de la situation globale.

2. Favorisez une culture de collaboration

« Collaboratif » et « propice au travail d'équipe »... ce sont les termes que vous souhaitez que vos collaborateurs emploient pour décrire l'atmosphère de votre bureau.

« Les employés ont plus de chances de s'investir dans leur travail s'ils ressentent un sentiment de loyauté envers leur équipe », explique Sanchez, « Les activités favorisant l'esprit d'équipe permettent à l'employé de contribuer plus facilement au succès de celle-ci. Inclure ces activités dans l'expérience offerte aux employés (et le budgétiser) doit être une priorité pour l'équipe des cadres ».

Ces sorties et événements donnent d'une part l'occasion aux employés de se réunir et de nouer des liens, mais d'autre part, le simple fait de mettre l'accent sur le travail d'équipe peut avoir un impact positif. « Même si un employé est légèrement déconnecté, les relations avec ses pairs se traduiront par une meilleure productivité et un moral plus fort », ajoute Sanchez.

ASTUCE : Vous n'avez pas envie d'organiser de rassemblements pour votre équipe ?
Inspirez-vous de sociétés comme Pinterest et formez un club ou un comité culture. Ce groupe, dirigé par des employés, sera responsable de coordonner les sorties de ces derniers. C'est toujours ça en moins à faire pour vous, et par ailleurs, cela donne aux membres du groupe une occasion de tisser des liens !

3. Fixez des objectifs

Fixer des objectifs avec les employés n'est pas seulement une manière efficace de « prendre la température » de leur niveau d'engagement; ces objectifs peuvent également s'avérer extrêmement motivant pour eux. En fait, les études montrent que, même en cas d'absence d'incitation financière, l'établissement d'objectifs en concertation peut améliorer la performance des employés de 12 à 15 %.

Établissez des objectifs mesurables et réalisables avec votre équipe, puis assurez-vous de discuter de leurs progrès de façon régulière.

Étant donné que de nombreux objectifs individuels et organisationnels portent sur des périodes longues (plutôt 18 mois qu'une semaine), ces conversations concernant les progrès sont importantes, particulièrement pour des personnes qui ont besoin de récompenses.

« Chez Namely, nous demandons aux employés de fixer des objectifs en cascade tous les trimestres, et que ces derniers soient à la fois mesurables et quantifiables », explique Sanchez, « si les objectifs ne sont pas atteints, c'est peut être un signe que la productivité et l'engagement doivent être réexaminés ».

Toutefois, cela ne veut pas dire que les responsables doivent confier des objectifs et des missions sans aucun égard pour l'employé. « N'oubliez pas que l'engagement reste quelque chose de très personnel et que les employés ont un rôle à jouer dans leur propre rétention », ajoute Brooks. « Les managers peuvent faire cela en encourageant les employés à reconnaître leurs propres besoins et en leur permettant d'y répondre par eux-mêmes ».

ASTUCE : vous avez besoin d'aide pour fixer les objectifs ? Nous vous recommandons l'utilisation des Objectifs et résultats clés (OKRs). Apprenez-en plus sur ces derniers en cliquant ici.

4. Faites le point fréquemment

L'engagement des collaborateurs n'est pas quelque chose que vous pouvez accomplir puis classer rapidement. Afficher un slogan accrocheur à propos de votre culture d'entreprise sur le mur de votre bureau, c'est bien... mais ne pensez pas que cela soit suffisant. Si les leaders souhaitent que les gens s'investissent, ils doivent s'investir aussi et cela, en faisant le point avec chacun des employés de façon régulière.

Lors de vos entretiens individuels avec les employés, posez-leur une question simple et directe :

Est-ce que vous vous sentez engagé dans votre travail ?

À partir des réponses à cette question, vous pourrez mettre en évidence certains points (dans ce département, les employés sentent qu'on leur en demande trop ; ou, dans cette équipe, il manque des ressources nécessaires).

 


Engagement du personnel : demandez lors des entretiens individuels, « Est-ce que vous vous sentez engagé ? »

 

Si les responsables ont pour mission d'obtenir les réponses à ces questions, Sanchez recommande toutefois que ces conversations soient principalement menées par les employés. « Il s'agit d'une occasion régulière pour les employés de partager préoccupations, angoisses et objectifs avec leurs supérieurs. Le caractère régulier est important. En se réunissant toutes les semaines, les responsables peuvent évaluer l'engagement de leurs employés au fil du temps et suivre la résolution des problèmes.

Lorsque l'on aborde le sujet des conversations personnelles, les spécialistes en engagement entendent toujours la même plainte : « je n'ai pas le temps de me réunir avec toutes les personnes avec lesquelles je travaille ».

« Je leur réponds : dans ce cas trop de personnes relèvent directement de vous », dit Wagner, « Si vous n'avez pas assez de temps à consacrer à chacun d'eux, vous ne pouvez pas les gérer de façon efficace ».

5. Cherchez les retours

Ces entretiens personnels sont certainement révélateurs. Mais les dirigeants d'entreprise doivent aller plus loin en favorisant des moyens formels pour recueillir d'autres informations auprès de leurs employés, que ce soit de façon anonyme ou non.

De nombreuses entreprises ont recours à des sondages pour suivre de près l'état d'esprit des employés. Mais avant de bombarder votre équipe avec des questions interminables et accablantes, gardez à l'esprit ces conseils de Brooks :

  • Ayez recours aux sollicitations fréquemment : « Le feedback est un plat qui se mange frais ! », plaisante Brooks, « N'attendez pas un an pour savoir comment pensent et se sentent vos employés ».
  • Soyez concis et simple : si vous posez beaucoup de questions, vous augmentez le travail que vous aurez à faire après le sondage, ne serait-ce qu'avec l'analyse des données. En outre vous risquez de réduire le taux de participation.
  • Mettez à profit les leçons que vous tirez : cela peut paraître évident, mais c'est là où la majorité des entreprises échouent, d'après l'expérience de Brooks. « Si vous posez la question, vous devez agir en conséquence », prévient-il.

Même si vous utilisez des méthodes en ligne ou anonymes pour recueillir les informations, vous devez savoir que de nombreux employés ne sont pas encore prêts à être complètement francs, de peur que cela ait un impact négatif sur leur carrière.

Mais, Kim Scott propose une tactique pour contourner ce problème et permettre aux employés de se sentir plus à l'aise pour communiquer leurs idées.

Ne leur demandez pas de feedback sur une personne. Interrogez-les plutôt sur une tâche. Parler d'un projet, d'un livrable ou d'une forme de communication aidera à diminuer la peur ou la pression de vos employés et vous permettra de poser un regard plus objectif sur la racine du problème.

Mesurer l'engagement du personnel

On ne peut nier que l'engagement du personnel peut paraître intangible. Cela semble difficile à quantifier. Cependant, ayez la certitude qu'il s'agit de quelque chose que vous pouvez absolument mesurer et surveiller.

Si le « Net Promoter Score » est l'outil utilisé pour évaluer la satisfaction du client, Brooks affirme que l'on peut tout aussi bien l'utiliser pour évaluer les équipes. « Il s'agit d'une méthodologie bien établie et documentée qui s'applique aussi bien aux employés qu'aux clients », dit-il. « De plus, étant donné qu'elle est utilisée dans les différents secteurs du côté clients, il y a moins de confusion, puisque que vous utilisez une mesure existante ».


Le Net Promoter Score : un outil pour mesurer l'engagement du personnel
Image via Net Promoter Network

Comme nous le disions auparavant, surveiller les progrès des employés sur les objectifs, en écoutant attentivement leur retours lors de conversations et en les interrogeant via des sondages, sont également d'excellentes façons de mesurer l'engagement. « L'un des outils les plus efficaces est le sondage éclair qui vous aide à suivre l'amélioration de l'engagement au fil du temps », précise Sanchez. « Bien qu'un sondage ne sera peut-être pas aussi complet qu'une conversation, il vous permettra de recueillir des données pour mesurer l'engagement ».

Les données chiffrées sont importantes. Mais elles ne représentent pas la solution miracle.

« Je mets en garde mes clients sur le fait d'attacher trop d'importance aux données chiffrées », explique Wagner. « Trop souvent, le score devient la fin en soi, et non ce qu'il devrait être en réalité : un feedback précieux pour améliorer l’environnement de travail afin de développer la performance et de favoriser la rétention ». La progression des résultats d'exploitation est le principal indicateur de l'amélioration de l'environnement de travail ».

Conclusion

L'engagement des employés n'est pas un luxe. Il est nécessaire pour que ces derniers soient productifs, épanouis et fidèles. Heureusement, il existe cinq façons de l'améliorer au sein de votre entreprise.

 

Cinq manières de susciter l'engagement du personnel

Les leaders doivent :

  1. Être ouvert et transparent
  2. Favoriser une culture collaborative et propice au travail d'équipe
  3. Fixer des objectifs avec les employés
  4. Faire le point avec les employés fréquemment
  5. Rechercher le feedback en permanence

 

Mettez cela en œuvre et vous renforcerez l'engagement de votre personnel. « Il est important de garder à l'esprit », conclue Wagner, « que ce que les sociétés appellent ‹ engagement › est en fait le bonheur pour les employés ».

 


Bio de l’auteur :
Kat Boogaard (@kat_boogaard) est une auteure basée dans le Midwest amériain, qui aborde des sujets en lien avec la carrière, le développement personnel et la vie de travailleur indépendant. Elle est chroniqueuse pour Inc., écrit pour The Muse, contribue à The Everygirl ainsi qu’à de nombreuses publications sur le Web.


Commentaires 0