5 erreurs de flux de travail qui plombent une équipe Marketing efficace
Vous vous afférez pour connaître les dernières avancées en Technologies Marketing, générer du contenu, élaborer des campagnes, identifier les profils d'acheteurs ou agir comme référent pour votre équipe (et la liste ne s'arrête pas là). Toutes ces activités vous empêchent de vous demander comment le travail est effectué, tant qu'il est mené à bien.
 
.
Ne pas réaliser le travail de la manière la plus efficace possible affecte la productivité de votre équipe. Peut-être qu'au lieu d'automatiser les flux de travail, vous réalisez toutes les tâches manuellement, ce qui ne constitue pas une utilisation du temps très optimale. Vous pensez que tant que cela n'affecte pas votre chiffre d'affaires, ce n'est pas un problème ?
.
Voyons cela de plus près...
.
Admettons que votre équipe augmente sa productivité de seulement 10 %. Pour 300 employés, avec un salaire horaire moyen de 50 $ et un gain de productivité de 5 $ de l'heure, vous observerez un gain de productivité annuel moyen de 2,7 millions.
.
Êtes-vous maintenant convaincu de la nécessité d'optimiser les flux de travail ?
.
Observons les problèmes de flux de travail les plus courants qui entravent bien souvent la productivité de votre équipe, et leurs solutions :
 

Erreur n°1 : pas de processus formel pour la collecte et la mise en œuvre des idées

Vous tenez probablement des séances de brainstorming et vous encouragez un mode de pensée original, mais permettez-vous réellement la mise en œuvre de ces idées ? Utiliser un tableur Google Sheet, ou (si vous êtes de la vieille école) un crayon et du papier, est une excellente façon de prendre note des idées. Néanmoins, en utilisant ces seuls outils, vous n'avez aucun moyen de lier les idées au projet global ou aux tâches individuelles. Votre équipe perd du temps... et gaspille de l'encre.
.
Instituez plutôt une méthode formelle pour rendre plus efficace la recherche d'idées, en essayant des techniques de brainstorming approuvées. Nous ne vous demandons pas de jeter votre crayon à papier ; en fait, certaines techniques telles que l'idéation rapide vous encouragent à utiliser le plus de moyens possibles.
.
Cependant, nous vous recommandons de trouver une plateforme qui vous permette de cimenter toutes les idées et de les mettre en œuvre en les associant aux objectifs. À l'aide des outils de gestion de travail adéquats, vous pouvez archiver toutes les idées en lien avec un thème ou un objectif particulier afin de les rendre facilement accessible à votre équipe.

Erreur n°2 : pas de méthode pour gérer les demandes entrantes

Selon notre rapport de gestion du travail, pour lequel 1 400 travailleurs du savoir ont été sondés, le principal obstacle pour 60 % des répondants est de « travailler sur un nombre trop important de choses en même temps », suivi de « priorités incertaines » (31 %) et de « trop de demandes annexes » (28 %).
.
Il n'est pas surprenant que les demandes ad hoc figurent parmi les principales gênes à la productivité au travail, mais il faut se résigner : les demandes ad hoc sont inévitables. Recevoir des demandes désordonnées de différentes équipes fait partie intégrante de la collaboration.
.
Donc, au lieu gaspiller toute l'énergie de votre équipe en renvoyant et en évitant ces demandes, trouvez un moyen de les intégrer à votre flux de travail afin de pouvoir mieux les gérer.
.
Adopter une méthodologie Agile qui permette à votre équipe Marketing de s'adapter à chaque difficulté rend votre flux de travail bien plus flexible quant à la gestion des demandes entrantes.
.
.
De même, avoir un emplacement centralisé vers lequel vous pouvez diriger toutes les demandes entrantes et recevoir toutes les informations dont vous avez besoin pour travailler vous aidera à mieux gérer les surcharges.
 

Erreur n°3 : pas de méthode pour réunir les retours d'informations

Bien sûr, deux têtes pensantes valent mieux qu'une, mais au-delà de deux, cela peut faire trop de monde. Attendre que les autres fassent des commentaires engendre de la confusion car on ne sait plus qui écouter, et cela crée des goulots d'étranglement dans le flux de travail.
.
Sans processus clair pour traiter et hiérarchiser les retours d'informations, vous recevez des messages instantanés, des e-mails, des textos et des tapes sur l'épaule, tous rendant des commentaires contradictoires sur la dernière campagne.
.
Lorsque vous demandez des retours, il est important d'impliquer uniquement les parties prenantes clés, plus peut-être une ou deux personnes d'autres équipes qui, selon vous, peuvent apporter une valeur ajoutée. Une fois votre flux d'approbation ou de retour d'informations adéquat mis en œuvre et partagé avec les parties prenantes, fixez un délai pour apporter les retours, de sorte que cela ne figure pas sur leur liste des tâches pendant des semaines.

Erreur n°4 : mesurer la performance à la fin seulement

Il y a toujours un certain degré de supposition dans la création de contenu et la conception de campagnes. Cependant, ne pas intégrer les données et les métriques des clients dans les décisions importantes affecte vos résultats.
.
Selon le rapport d'analyses Marketing comparatives de Demand Metric, tandis que 92 % des responsables Marketing estiment que les analyses sont importantes pour gérer les processus Marketing, seulement 39 % d'entre eux utilisent les analyses Marketing de manière efficace.
.
L'une des raisons expliquant cela est le fait que les responsables Marketing se penchent sur leurs analyses une fois seulement, plutôt qu'à plusieurs stades dans le flux de travail Marketing.
.
Lorsque vous établissez votre flux de travail, créez un espace sur lequel les membres de votre équipe puissent se connecter et évaluer l'avancement. Quels publics est-ce que nous ne visons pas ? Qu'est-ce qui ne fonctionne pas ? Qu'est-ce que nous devrions soumettre à un test A/B ? Répondre à ces questions tout au long du flux de travail plutôt que lors des étapes finales uniquement peut aider votre campagne à gagner en vitesse.

Erreur n°5 : ne pas revenir sur les enseignements tirés

On dit que faire quelque chose toujours de la même manière et attendre des résultats différents est la définition de la folie. Par conséquent, il convient de ne pas tomber dans la folie et d'apprendre de nos erreurs pour multiplier les succès.
.
Ne pas revenir sur les enseignements tirés pousse tout simplement votre équipe à reproduire les mêmes erreurs, et ne lui permet pas de comprendre pourquoi certains aspects ont été fructueux.
.
Discuter des enseignements tirés est utile, mais cela ne facilite pas leur mise en œuvre. Trouvez un outil avec lequel vous puissiez noter ces enseignements et rendre vos conclusions accessibles. De cette manière, chaque équipe peut partager ses enseignements et apprendre des vôtres.
 

Avancer en toute confiance

En fin de compte, il vous revient de reconnaître les lacunes dans le flux de travail de votre équipe. Trouvez les moyens de remédier à ces manques pour vous permettre de :
 
  • Instituer un processus formel pour mettre en œuvre les idées nouvelles.
  • Adopter une méthode Agile pour vous permettre de mieux traiter les demandes ad hoc.
  • Limiter le nombre de parties impliquées dans les retours d'informations.
  • Observer les analyses et mesurer la performance tout au long de la campagne.
  • Revoir et noter les enseignements tirés pour qu'ils soient accessibles à tous.
 
En renforçant ces processus, vous faites de la productivité une priorité et vous permettez à votre équipe de collaborer de manière efficace. Les conséquences sur vos résultats en seront bien visibles.

Quelles améliorations de flux de travail avez-vous réalisées récemment ?

Partagez vos conseils avec nous dans les commentaires.
Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.