Brainstorming : le guide du manager pour produire de grandes idées

Brainstorming. Il s'agit d'une pratique nécessaire, inculquée dès l'enfance pour générer de nouvelles idées. « C'est le moment du brainstorming pour notre exposé scientifique. » « On va faire un brainstorming pour analyser pourquoi Elizabeth ne supporte pas M. Darcy. »

.
Le brainstorming a été usé jusqu'à la corde. Les managers en ont même oublié pourquoi on y avait recours au départ. La plupart des managers pensent que ce n'est que la première étape pour générer la prochaine grande idée. Et si cette grande idée ne venait pas ? Ils auraient recours au deuxième meilleur concept et passeraient à autre chose. 
  .
Avec des délais qui approchent rapidement et des ressources limitées, il est important que les quelques heures que vous avez consacrées au brainstorming vous apportent quelque chose de positif.
  .
Nous ne vous demandons pas d'emmener votre équipe dehors pour lui faire chanter « kumbaya » et d'atteindre cet état euphorique libérant la vague de créativité. Nous voulons juste vous donner quelques conseils sur ce que vous devriez faire (et ce que vous ne devez pas faire, mais que vous faites probablement).
 

L'origine du brainstorming

L'idée du brainstorming est née quand Alex Osborn, directeur de publicité, se sentit frustré par le manque de créativité de ses employés. Il a publié en 1953 un livre intitulé Applied Imagination, défendant le principe selon lequel le brainstorming en groupe est nettement plus efficace que la recherche d'idées de façon indépendante. 
  .
Il a développé une théorie selon laquelle pour avoir une séance de brainstorming efficace, le groupe doit :
  • Reporter tout jugement : ne pas critiquer les mauvaises idées.
  • Tabler sur la quantité : mettre l'accent sur la quantité d'idées plutôt que sur la qualité.
  .
Selon Osborn il s'agit des principes fondamentaux pour entamer une séance de brainstorming productive et réussie. Mais la difficulté se pose lorsque vous tentez de mettre en œuvre ces principes de façon uniforme.
.
Repassons la liste des choses à faire et à ne pas faire lors d'un brainstorming et certaines techniques pour lutter contre les mauvaises habitudes, afin de vous assurer que votre prochaine séance de brainstorming sera réussie et efficace :
 

Les règles du brainstorming

 

RÈGLE N°1

À ne pas faire : impliquer immédiatement tout le monde
À faire : Donnez aux gens le temps de réfléchir
  .
Souvent, la première étape du brainstorming est de réunir l'équipe dans une pièce et commencer à réfléchir. Cependant, il est important de mettre le hola au brainstorming de groupe tout de suite.
  .
Dans le livre 59 Seconds: Think a Little, Change a Lot, Richard Wiseman révèle pourquoi le brainstorming dans un groupe n'est pas toujours le meilleur moyen de trouver des idées. 
  .
« Plus de 50 ans de recherche ont montré que les décisions prises en groupe sont souvent irrationnelles... et les interprétations de la réalité sont souvent biaisées... », affirme-t-il. « Les personnes déterminées qui dominent les discussions de groupe peuvent faire pression sur les autres pour qu'ils se conforment et s'auto-censurent et ainsi créer l'illusion de l'unanimité. Les gens font preuve de plus de créativité lorsqu'ils s'éloignent de la foule. »
  .
Au lieu de cela, faites en sorte que les participants viennent avec leurs idées avant une séance de brainstorming. Donnez-leur le temps de réfléchir et de noter leurs idées avant de les partager avec le groupe. Cela permet aux idées de circuler librement sans influence, intimidation ou consensus involontaire.
 
 

RÈGLE N°2

À ne pas faire: Mettre des limites à la séance de brainstorming
À faire : Laisser les gens s'exprimer librement sans contrainte
  .
Vous êtes peut-être en train de penser « N'est-ce pas contradictoire de publier un article sur les règles du brainstorming, puis de suggérer qu'il ne devrait pas y avoir de règles de brainstorming ? » En fait, si vous ne savez pas comment tirer parti de votre séance de brainstorming, vous posez déjà probablement sans le savoir des limites à celle-ci. 
  .
S'efforcer de garder la séance ouverte sans porter de jugement ou d'étiquette avec des affirmations du genre, « C'est une mauvaise idée » est la seule règle que vous devriez suivre. Les autres règles peuvent constituer des limites à la créativité et peuvent empêcher votre équipe d'explorer toutes les options possibles.
  .
Nous ne disons pas qu'il est nécessaire d'organiser une séance de brainstorming sur une journée complète. Bloquez juste une heure de votre agenda. Si les idées fusent, allez au bout de la séance. S'il y a des signes de fatigue dès le début, interrompez la réunion et reprogrammez-la.
 

RÈGLE N°3

À ne pas faire : Rejeter des idées sur le coup
À faire : S'assurer que tout le monde partage au moins une idée
  .
Il est facile de rejeter des idées qui semblent complètement farfelues ou totalement irréalisables. Cependant, ce n'est pas l'idéal pour le brainstorming.
  .
Certaines personnes ont tendance à se laisser dominer par leurs inhibitions sociales lorsqu'on leur demande de partager leurs idées. La clé du brainstorming est donc d'écouter tout le monde, même si cela signifie écouter les idées les plus extravagantes possibles (car parfois ce sont les meilleures).
  .
Pour éviter ce jugement, le meilleur moyen est de faire en sorte que tout le monde partage ses idées avant de commencer à donner son avis sur celles-ci. C'est ce que l'on appelle le Round Robin Brainstorming, qui permet de faire taire les participants ayant tendance à dominer la conversation et de donner la parole aux plus discrets. 
  .
Aaron Levie, directeur général et co-fondateur de Box l'a parfaitement bien exprimé :
 

 

 

RÈGLE N°4

À ne pas faire : Se concentrer sur la qualité des idées
À faire : Tabler sur la quantité d'idées
  .
Dans la plupart des cas, la qualité est plus importante que la quantité. Lorsqu'on écrit un article, il vaut mieux mettre l'accent sur la qualité de celui-ci plutôt que sur sa longueur. Ce n'est pas le cas pour le brainstorming de groupe.
  .
Lorsque l'on cherche des solutions, il est important de produire un maximum d'idées le plus vite possible. Il n'y a pas de mauvaise idée. 
  .
Il s'agit de la technique de l'idéation rapide. Son but est de générer des idées rapidement pour ne pas laisser de temps au jugement ou à la réflexion après coup. Cela permet à votre équipe d'explorer tous les domaines de la créativité, sans imposer de limites aux « mauvaises idées ».
 
 

RÈGLE N°5

À ne pas faire : Annoter uniquement les bonnes idées
À faire : Tout annoter
  .
La règle de base lors de toute réunion est de prendre des notes. C'est la même chose pour les séances de brainstorming. Cependant, il est préférable que votre équipe ne note pas uniquement les idées qui ont du sens ou qui sont réalistes. Ne vous attendez pas à trouver tout de suite l'idée brillante ; cela viendra lorsque vous sélectionnerez les idées pour ne garder que les meilleures. 
  .
Désignez quelqu'un de votre équipe pour noter toutes les idées sur un bloc-notes ou un outil de gestion du travail consolidé tel que Wrike. Cela permet à tout le monde de voir les notes prises en temps réel et offre la possibilité aux autres d'ajouter quelque chose qui aurait été omis.
  .
Disposer d'un emplacement dédié aux notes du brainstorming permet également de les retrouver facilement et de les modifier ultérieurement, car qu'elles ont été partagées avec l'ensemble de l'équipe.
 

RÈGLE N°6

À ne pas faire : Limiter la génération d'idées à une seule séance de brainstorming
À faire : Permettre aux gens d'ajouter des idées dans un deuxième temps
   .
Une fois la séance de brainstorming terminée, il est important de continuer à susciter la créativité. Et si une idée en faisait jaillir une autre ? Assurez-vous que chacun prenne 10-20 minutes après la réunion, ou plus tard dans la semaine, pour consacrer du temps à leurs propres idées qui pourraient alimenter celles partagées lors de la réunion.
   .
Limitez la durée de cette tâche. Convenez d'un délai pour le projet afin que votre équipe puisse évaluer le temps qu'elle peut consacrer au brainstorming et savoir quand s'y mettre.
 
 
   .
   . 
 
 
Impliquer votre équipe dans le processus de brainstorming n'est pas uniquement bénéfique pour le projet lui-même, cela permet également à votre équipe de se faire entendre et d'intervenir dans la réalisation d'un projet dès le début. Préparer vos séances de brainstorming en prenant en compte ces conseils et techniques au lieu de se lancer dans un brainstorming ad hoc favorisera l'efficacité et la productivité des séances. Cela rendra par ailleurs la tâche plus ludique et imaginative.
 
 

Autres ressources de brainstorming

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.