Comment écarter les principales objections aux projets dans le Cloud

Bien que les outils de gestion de projets soient essentiels pour les entreprises qui souhaitent travailler avec efficacité, certains émettent encore des objections aux projets dans le Cloud. Certaines sociétés insistent encore pour gérer les projets par e-mails et sur des feuilles de calcul (ce que nous déconseillons vivement) ou à l'aide de post-it et de tableaux blancs.

Les raisons de cette résistance trop répandue aux logiciels de gestion de projets dans le Cloud sont multiples. Mais nous pensons qu'au revers de chaque objection on peut trouver une véritable solution. Voyons cela :

Objections à la gestion de projets dans le Cloud

1. « La gestion de projets dans le Cloud n'est pas sûre. »

Les sociétés prestataires de logiciels en tant que service (SaaS) sont bien conscientes qu'elles ne peuvent pas attirer d'entreprises clientes sans leur offrir une sécurité de premier ordre. La sauvegarde de toutes les données potentiellement critiques qui vont alimenter les systèmes de gestion de projets seront toujours une priorité pour les prestataires de solutions dans le Cloud.

Il est en fait plus sûr d'utiliser des outils dans le Cloud que d'installer des logiciels sur des centaines d'ordinateurs. Des équipes de sécurité à la pointe de la technologie pour des logiciels sur site représentent un coût prohibitif pour de nombreuses sociétés, mais les éditeurs d'applications dans le Cloud avec des milliers de clients peuvent se permettre d'embaucher à plein temps des experts de la sécurité pour protéger leurs serveurs. Dans le cadre de la vérification préalable, demandez à votre prestataire de services dans le Cloud de vous montrer ses processus et paramétrages de sécurité. Demandez-leur de démontrer que les données de votre société seront à l'abri des menaces et des risques.

2. « Avec les logiciels de gestion de projets dans le Cloud, nous perdons le contrôle de nos propres données. »

Une objection peut-être due à une apparente « perte de contrôle » quant à la destination de vos données. On nous a fait part de cette inquiétude plusieurs fois : « Si nous utilisons un logiciel dans le Cloud, nous n'aurons plus un contrôle total sur nos propres informations. Nous pourrions tout perdre ! »

La clé ici est de prendre contact avec un prestataire de services dans le Cloud dont le bilan est inattaquable en matière de données des clients. Demandez-leur d'exposer leur plan d'intervention en cas d'urgence.

3. « Les logiciels de gestion de projets dans le Cloud sont chers et leur maintenance est difficile. »

Cette objection, qui remonte aux temps anciens où les logiciels sur site devaient être déployés, mis à jour et péniblement entretenus par une équipe Informatique, est en fait erronée.

Les outils dans le Cloud sont entretenus par les prestataires eux-mêmes. Le logiciel étant contrôlé de manière centralisée sur les serveurs du prestataire, les utilisateurs n'ont rien à installer sur leurs ordinateurs ou leurs appareils. Ils n'ont qu'à accéder au logiciel par le biais de leur navigateur Internet. Toutes les mises à jour sont effectuées automatiquement en arrière-plan par la société qui vous fournit votre outil de gestion de projets.

Le fait que le logiciel soit centralisé signifie que vous éliminez les coûts de maintenance pour votre société. En fait, il est aujourd'hui plus rentable d'opter pour une solution dans le Cloud que pour une installation sur site qui nécessite des mises à jour et parfois une équipe payée pour vous assister pendant ces mises à jour. Surpris ? Comparez les prix et faites le calcul.

Convainquez votre chef que vous avez besoin de meilleurs outils

Jetez un œil sur ce billet de blog pour savoir comment convaincre votre chef que vous avez besoin de meilleurs outils de collaboration dans le Cloud.

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.