Surmenage des équipes créatives : l'automatisation est une solution

Plus de vidéos ! Plus de conception ! Plus de campagnes virales !

Les contenus sont produits à un rythme plus soutenu que jamais (plus de 4 millions d'heures de contenu sont chargées sur YouTube toutes les 24 heures), ce qui signifie qu'il y a plus de compétition pour le même public et la même part de voix. Pour rester compétitifs, les créateurs doivent créer plus de contenu et un contenu plus efficace.

Les attentes plus exigeantes et le paysage compétitif changeant mettent sous pression les équipes créatives pour produire en quantité, mais également gagner en qualité. Cependant, peu de créatifs s'estiment prêts à relever le défi.

Les challenges croissants comme les processus inefficaces et le manque de communication entre les équipes signifient que les collaborateurs passent plus de temps à comprendre la portée des projets et moins de temps à créer, ce qui entraîne finalement une performance inadaptée et des retards.

Que cela implique-t-il pour les structures et processus d'équipes créatives traditionnelles ? Comment cela affecte-t-il leur capacité à produire un travail créatif de qualité ? Et quelles solutions existe-t-il pour les aider à avancer dans cette nouvel ère ?

Nous avons sondé plus de 1 500 responsables créatifs et collaborateurs indépendants, à la fois en agence et dans des départements internes, pour mieux comprendre l'état d'esprit actuel des équipes de création et enquêter sur les changements clés.

Les défis sont différents pour les agences de création et les services de création internes

La collaboration est l'un des principaux défis dans la production de travail créatif. Cependant, les agences de création et départements de création internes considèrent différents aspects de la collaboration entre équipes plus difficiles que d'autres, selon notre enquête.

Les briefs créatifs vagues sont un problème pour les agences

Les briefs créatifs imprécis représentent le défi numéro 1 des agences dans leur collaboration avec les organisation. Même si cela est également un problème pour les créatifs en interne des organisations, celui-ci est de moindre ampleur. La cause réelle ? Il est impossible pour les agences créatives de perdre du temps à clarifier des instructions confuses.

Pourcentage de répondants affirmant qu'ils ne disposent « Pas de suffisamment de détails dans les briefs créatifs » :

Les changements fréquents du cahier des charges sont un fléau pour les agences

Les agences positionnent ce dysfonctionnement comme un défi de taille comparé à leurs homologues des départements créatifs internes. À noter : un brief créatif détaillé et bien pensé envoyé au commencement d'un projet évite que la portée et l'objectif du projet ne se perdent.

Pourcentage de répondants affirmant que « Les exigences changeantes » représentent le principal défi :

Les départements internes de création luttent pour trouver leur place dans la société

De plus en plus de sociétés internalisent la création. Le poste de directeur de conception créative devient ainsi courant au sein des entreprises, la conception devenue un élément clé de l'expérience utilisateur. Malgré un plus grand nombre de créatifs au sein de l'entreprise, ceux-ci cherchent encore leur place.

Leur plus grand défi ? Renvoyer une image de fournisseur de services plutôt que de partenaires commerciaux à leurs collaborateurs. Une difficulté à laquelle ne sont pas confrontées les agences externalisées.

Pourcentage de répondants choisissant « Les autres départements nous voient comme un fournisseur de services et non pas comme un partenaire commercial » comme principal défi :

Les retards sont un problème essentiel pour la quasi-totalité des équipes de création

Les demandes accrues pour des campagnes et contenus originaux impliquent la nécessité d'une production plus rationalisée. Cependant, les goulots d'étranglement et les envois de documents manqués sont courants, et ils sèment le chaos dans les dates de livraison. Plus de 90 % des créateurs admettent avoir des retards dans les livraisons, tandis que 44 % des répondants affirment que la moitié ou plus de leurs projets subissent des retards.

Q : À quelle fréquence vos projets ont-ils du retard ?

Les processus de révision et d'approbation inefficaces sont la principale cause des retards

Les retards de projets sont souvent causés par des événements imprévus, mais certains obstacles sont plus prévisibles et évitables que d'autres. Tandis que les révisions et approbations en retard sont la principale cause de retards enregistrés selon notre enquête, seulement 22 % des créatifs affirment disposer d'un processus cohérent pour gérer les révisions et les approbations.

Voici les principaux motifs de retard des projets, selon les répondants de notre enquête :

  1. Les révisions/approbations n'ont pas été réalisées à temps (40 %)
  2. Des attentes peu claires de la part des responsables/dirigeants (15 %)
  3. Des attentes peu claires de la part des clients (11 %)
  4. Des problèmes de communication de la part des responsables/dirigeants (11 %)
  5. Les tâches dépendantes d'autres services n'étaient pas finies à temps (9 %)
  6. Des problèmes de communication de la part d'autres services (9 %)
  7. Des changements de dernière minute du cahier des charges (6 %)

L'automatisation offre une solution potentielle pour les créatifs surmenés

Dans le cadre de leurs efforts pour gérer les opérations et les processus quotidiens de manière plus efficace, certains créatifs commencent à automatiser les tâches pour faciliter leur charge de travail. Cependant, seulement 45 % des créateurs utilisent l'automatisation pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. Adopter un outil d'automatisation pour les problèmes courants, tels que les flux de travail des révisions et approbations, ou pour gérer les demandes ad hoc pourrait offrir un soutien aux équipes de création qui luttent pour gérer ces processus de manière efficace.

Voici les tâches les plus couramment automatisées par les créatifs, par ordre de popularité :

  1. Communication avec les clients
  2. Communication d'équipe
  3. Évaluation/rapport d'avancement
  4. Autres rapports
  5. Programmation/attribution
  6. Collaboration

Les équipes de création ont recours à la technologie pour trouver des solutions

Bien que les créateurs se confrontent à des défis de taille, allant des processus inefficaces à la compréhension de leur place dans l'entreprise globale, ils sont généralement positifs quant à leur environnement de travail. Ces défis pourraient diminuer s'ils continuent à adopter la technologie et à implémenter des outils d'automatisation.

Les outils de gestion du travail collaboratifs garantissent que les briefs créatifs contiennent les informations exactes dont votre équipe a besoin, que les documents sont correctement envoyés et que les révisions et approbations sont rapidement effectuées. Mais ils s'intègrent également avec les outils que vous aimez, comme la suite Adobe Creative.

Pour en savoir plus sur la position de créatif aujourd'hui et lire le rapport complet, cliquez ici ou remplissez le formulaire ci-dessous. Et pour en savoir plus sur la façon dont la solution de gestion du travail collaboratif Wrike peut aider votre équipe de création, enregistrez-vous pour un essai gratuit de 14 jours !

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.