Traditionnellement en retard pour l’adoption des nouvelles technologies, les entreprises françaises sont pourtant clairement en avance lorsqu’il s’agit du travail à distance, ou télétravail, qui semble définitivement rentré dans les mœurs dans notre pays, plus rapidement qu’en Allemagne et au Royaume Uni/ Elles répondent en cela à une forte demande de leurs salariés, qui plébiscitent le télétravail également plus qu’ailleurs en Europe. Telles sont les conclusions d’une enquête menée au troisième trimestre 2016 à l’initiative de Wrike, conjointement auprès d’un échantillon représentatif de 1000 professionnels dans des entreprises de toutes tailles en France, en Allemagne et au Royaume Uni.

20% des entreprises autorisent le télétravail sans restriction

Profitant d’une couverture Internet désormais quasi complète sur le territoire, les entreprises françaises sont devenues des adeptes convaincues du télétravail pour leurs salariés. Comme le montrent les résultats de l’enquête, 70,8% d’entre elles autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler à partir de leur domicile, à comparer à 66,70% des entreprises allemandes, et 53,30% des entreprises britanniques. Plus représentatif encore, près de 20% des entreprises françaises (18,30%) autorisent leurs salariés à travailler à domicile sans restriction, contre seulement 11,70% des entreprises allemandes et 5,50% des entreprises britanniques. Seules 26% des entreprises françaises continuent d’interdire le télétravail en toutes circonstances, contre 32% des allemandes et 40% des britanniques.

Championnes des outils de productivité en mode cloud

Il est vrai que le télétravail leur permet très souvent de réduire leurs coûts (moins de surface de bureaux, réduction des frais de transport, moins d’absentéisme, etc.) et d’améliorer leur efficacité (meilleure productivité, réduction des retards). Pour mettre en œuvre le travail à distance de leurs salariés, les entreprises françaises sont en avance pour l’adoption des outils de productivité de nouvelle génération, de type CRM, gestion de projet et travail collaboratif. Respectivement 32,4%, 28% et 23,9% des salariés interrogés déclarent les utiliser dès à présent, à comparer avec l’Allemagne (24,5%, 24,6% et 16,9% respectivement) et le Royaume Uni (17,7%, 17% et 14,8% respectivement). Ces outils sont en effet le plus souvent en mode cloud, donc accessibles en tous lieux, pourvu que l’on dispose d’une bonne connexion Internet.

Meilleure équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Favorables dans leur très grande majorité au travail à distance, les entreprises françaises répondent en cela à une demande quasi unanime de leurs salariés. D’après l’étude en effet, seuls 3,70% d’entre eux y sont formellement opposés, à comparer à 11,30% des allemands et 10,60% des britanniques. Pour expliquer cet engouement, les salariés français évoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (50,2%), suivi par l’élimination du stress lié aux transports domicile-travail (45,4%) et le gain de temps pour accomplir les tâches quotidiennes (36,7%)  
Commentaires 0