Franziska Bernhard, Author at Blog Wrike
Responsable de groupe, Chef, Coordinateur
Server error. We're really sorry. Wait a few minutes and try again.
Responsable de groupe, Chef, Coordinateur
Server error. We're really sorry. Wait a few minutes and try again.
Connexion Contact ventes
Franziska Bernhard

Franziska Bernhard

Franziska is a former Senior PR and Marketing Manager of Wrike.

Choisissez la catégorie qui vous intéresse:

Les salariés français, champions d’Europe des outils de productivité
Productivité 5 min. lus

Les salariés français, champions d’Europe des outils de productivité

A la différence des autres grands pays européens, la productivité dans les entreprises françaises continue d’augmenter à un rythme soutenu, à la fois pour les salariés à titre individuel et pour les groupes de travail dans leur ensemble. Cette particularité française s’accompagne d’un taux d’adoption plus rapide qu’ailleurs de la dernière génération d’outils de productivité, le plus souvent en mode cloud, de type CRM, gestion de projet ou travail collaboratif. Toutefois, pour les salariés français, de nombreux facteurs freinent encore la productivité des groupes de travail. Telles sont les conclusions supplémentaires de l’étude menée au troisième trimestre 2016 à l’initiative de Wrike, conjointement auprès d’un échantillon représentatif de 1000 professionnels dans des entreprises de toutes tailles en France, en Allemagne et au Royaume Uni. La France en avance sur la productivité des groupes de travail Les français, on le sait, compensent leur faible nombre d’heures travaillées par une productivité élevée. L’étude Wrike confirme cette tendance. 53% des salariés français interrogés déclarent que leur productivité a encore augmenté depuis un an, un peu (33%) ou significativement (20%). Ces chiffres sont largement inférieurs en Allemagne et au Royaume Uni. Seuls 47% des salariés allemands ont vu leur productivité augmenter, dont 37% un peu, et seulement 10% significativement. Les chiffres sont encore plus faibles au Royaume Uni, où seuls 26% des salariés interrogés ont vu leur productivité augmenter, dont 20% un peu et 6% significativement. Tout aussi instructif, la productivité des équipes ou des groupes de travail en France a augmenté quasiment au même rythme. 51% des salariés interrogés déclarent que la productivité de leur équipe a augmenté depuis un an, 33% un peu, et 18% significativement. Ces chiffres sont à comparer avec ceux de l’Allemagne (30% un peu, 10% significativement) et du Royaume Uni (21% un peu, 4% significativement). Les nouveaux outils de productivité ont la cote Ces résultats sont à mettre en regard des taux d’adoption des outils de productivité de dernière génération dans les trois pays étudiés. Comme le montre l’étude, les entreprises françaises sont également en avance pour l’adoption des outils de CRM, de gestion de projet et de travail collaboratif. Respectivement 32,4%, 28% et 23,9% des salariés interrogés déclarent les utiliser dès à présent, à comparer avec l’Allemagne (24,5%, 24,6% et 16,9% respectivement) et le Royaume Uni (17,7%, 17% et 14,8% respectivement). Cette hiérarchie se retrouve lorsque l’on examine le nombre d’outils informatiques de productivité utilisés dans les trois pays. Aux dires des personnes interrogées, le nombre moyen d’outils pour la France s’établit à 5,24, alors qu’il n’est que de 5,01 pour l’Allemagne, et de 4,37 pour le Royaume Uni. En outre, ce chiffre a augmenté depuis un an pour 71% des salariés interrogés en France, contre 60% en Allemagne et 46% au Royaume Uni. De puissants freins impactent toujours la productivité des groupes de travail Toutefois, malgré une productivité toujours en hausse et un taux d’adoption des nouveaux outils informatiques plus élevé qu’ailleurs en Europe, de nombreux obstacles freinent toujours la productivité des équipes en France. En tête de ces freins, d’après les salariés interrogés, figurent par ordre d’importance le multitâche, ou la nécessité de gérer plusieurs tâches simultanément, suivi de près par l’overdose de réunions inutiles, source importante de pertes de temps, et la prolifération des emails, un mal endémique qui figure nettement en tête des obstacles en Allemagne comme au Royaume Uni. Pour remédier à cette situation et accroître la productivité des groupes de travail, les salariés français interrogés préconisent en premier une meilleure communication sur les tâches et les responsabilités de chacun (34,5%), suivie d’une meilleure communication au sein des équipes (27,9%), suivie d’une meilleure visibilité sur la charge de travail de chacun (22,6%). Des fonctionnalités qui font justement le succès des nouvelles solutions de gestion des tâches en mode collaboratif telles que Wrike. « La forte hausse de la productivité constatée en France est un signe encourageant. Elle montre que les salariés français compensent l’accroissement de leur charge de travail en travaillant plus efficacement, notamment en adoptant plus rapidement qu’ailleurs les outils informatiques de nouvelle génération en mode cloud. Mais la prolifération des emails et la multiplication des réunions inutiles restent des handicaps majeurs, et il sera intéressant de voir comment les entreprises s’y attaquent en 2017, » a déclaré Andrew Filev, CEO de Wrike.

Près de 80% des salariés français ont vu leur charge de travail augmenter depuis un an – Les résultats de l’enquête européenne de Wrike, Première Partie
Actualités Wrike 5 min. lus

Près de 80% des salariés français ont vu leur charge de travail augmenter depuis un an – Les résultats de l’enquête européenne de Wrike, Première Partie

La charge de travail des salariés français s’est largement accrue depuis un an, ce qui a eu pour conséquence un niveau accru de stress, les salariés effectuant plus d’heures de travail et réduisant le temps consacré aux pauses, aux vacances et à la famille. Dans l’immense majorité des cas, cette charge de travail accrue n’a pas été compensée par un accroissement des effectifs dans les entreprises. Telles sont les premières conclusions d’une étude menée au troisième trimestre 2016 à l’initiative de Wrike, conjointement auprès d’un échantillon représentatif de 1000 professionnels dans des entreprises de toutes tailles en France, en Allemagne et au Royaume Uni. Volume de travail en hausse avec des effectifs stables ou en baisse 77% des salariés français interrogés dans l’étude déclarent que leur charge de travail a augmenté depuis un an, pour 45% d’entre eux un peu, mais pour 32% d’entre eux significativement. Seuls 20% des salariés interrogés ont déclaré que leur charge de travail était restée stable. Cet accroissement du volume travail n’a clairement pas été compensé par un accroissement des effectifs. Pour 47% des salariés, ceux-ci sont restés stables sur un an, et pour près de 34% d’entre eux, ils ont même baissé. Pour compenser ce surcroît de travail, les salariés se sont vus attribuer plus de responsabilités (47% d’entre eux le déclarent) et plus important encore – et heureusement, ont continué d’augmenter leur productivité. Celle-ci a augmenté pour 53% d’entre eux, un peu (33%) et significativement (20%). Il s’agit d’un record pour les trois pays européens analysés dans l’étude. Seuls 40% des salariés en Allemagne, et 26% des salariés au Royaume Uni déclarent que leur productivité s’est accrue. Accroissement significatif du niveau de stress, mais moins qu’en Allemagne et au Royaume Uni Cette augmentation de la productivité est toutefois à mettre en regard d’une baisse importante du nombre et dans la durée des pauses durant la journée de travail (nombre en baisse pour 41% des salariés et durée en baisse pour 46%). Mais surtout d’une baisse du temps consacré aux vacances et à la famille. 40% des salariés français interrogés déclarent avoir réduit la durée de leurs vacances depuis un an. Il s’agit encore d’un record. C’est seulement le cas pour 32% des salariés allemands, et 28% des britanniques. De même, 41% des salariés français déclarent avoir réduit le temps consacré à leur famille, à comparer avec 31% des britanniques, et il est vrai 51% des allemands. Ces baisses ont eu un impact important sur le niveau de stress au travail perçu par les salariés français. Celui-ci s’est accru pour 60% des personnes interrogées. Il est à noter que paradoxalement, ce niveau de stress a encore plus augmenté au Royaume Uni (62%) et en Allemagne (65%), alors que l’accroissement de la charge de travail des salariés est de loin la plus forte en France (77% contre 58% au Royaume Uni et 72% en Allemagne). La technologie à la rescousse L’étude Wrike montre également que l’accroissement de la productivité constaté chez les salariés français semble directement lié à un usage accru des outils numériques de dernière génération. Ainsi, les français sont les champions des outils de CRM (32% d’entre eux déclarent en utiliser, contre 24% des allemands et 18% des britanniques), des outils de gestion de projet (28% déclarent en utiliser, contre 24% des allemands et 17% des britanniques) et des outils de travail collaboratif, tels que la plate-forme Wrike (24% des français, contre 17% des allemands et 15% des britanniques). “Les charges de travail ne cessent de croître, mais les systèmes et les processus ne suivent pas cette évolution, et cela a nécessairement un impact sur le niveau de stress des salariés, » a déclaré Andrew Filev, CEO de Wrike. « Ceux-ci ont besoin de meilleures façons de gérer les tâches et les sollicitations qui s’accumulent. Dans le même temps, les cadres ont besoin d’avoir une vue précise de la charge de travail des membres de leurs équipes, afin de prévoir de façon réaliste le volume de travail qu’ils pourront supporter. » « Une pièce mécanique constamment en surcharge tombera rapidement en panne, » a-t-il poursuivi. « Les mêmes principes s’appliquent pour les humains, spécialement si vous souhaitez qu’ils produisent un travail de grande qualité de manière constante. » Cette infographie vous a appris quelque chose de nouveau ou vous souhaitez simplement diffuser ces informations ? Partagez cette infographie sur les médias sociaux, ou bien insérez-la dans votre blog en utilisant le code ci-dessous :

Les entreprises françaises championnes européennes du télétravail
Leadership 3 min. lus

Les entreprises françaises championnes européennes du télétravail

Traditionnellement en retard pour l’adoption des nouvelles technologies, les entreprises françaises sont pourtant clairement en avance lorsqu’il s’agit du travail à distance, ou télétravail, qui semble définitivement rentré dans les mœurs dans notre pays, plus rapidement qu’en Allemagne et au Royaume Uni/ Elles répondent en cela à une forte demande de leurs salariés, qui plébiscitent le télétravail également plus qu’ailleurs en Europe. Telles sont les conclusions d’une enquête menée au troisième trimestre 2016 à l’initiative de Wrike, conjointement auprès d’un échantillon représentatif de 1000 professionnels dans des entreprises de toutes tailles en France, en Allemagne et au Royaume Uni. 20% des entreprises autorisent le télétravail sans restriction Profitant d’une couverture Internet désormais quasi complète sur le territoire, les entreprises françaises sont devenues des adeptes convaincues du télétravail pour leurs salariés. Comme le montrent les résultats de l’enquête, 70,8% d’entre elles autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler à partir de leur domicile, à comparer à 66,70% des entreprises allemandes, et 53,30% des entreprises britanniques. Plus représentatif encore, près de 20% des entreprises françaises (18,30%) autorisent leurs salariés à travailler à domicile sans restriction, contre seulement 11,70% des entreprises allemandes et 5,50% des entreprises britanniques. Seules 26% des entreprises françaises continuent d’interdire le télétravail en toutes circonstances, contre 32% des allemandes et 40% des britanniques. Championnes des outils de productivité en mode cloud Il est vrai que le télétravail leur permet très souvent de réduire leurs coûts (moins de surface de bureaux, réduction des frais de transport, moins d’absentéisme, etc.) et d’améliorer leur efficacité (meilleure productivité, réduction des retards). Pour mettre en œuvre le travail à distance de leurs salariés, les entreprises françaises sont en avance pour l’adoption des outils de productivité de nouvelle génération, de type CRM, gestion de projet et travail collaboratif. Respectivement 32,4%, 28% et 23,9% des salariés interrogés déclarent les utiliser dès à présent, à comparer avec l’Allemagne (24,5%, 24,6% et 16,9% respectivement) et le Royaume Uni (17,7%, 17% et 14,8% respectivement). Ces outils sont en effet le plus souvent en mode cloud, donc accessibles en tous lieux, pourvu que l’on dispose d’une bonne connexion Internet. Meilleure équilibre entre vie professionnelle et vie privée Favorables dans leur très grande majorité au travail à distance, les entreprises françaises répondent en cela à une demande quasi unanime de leurs salariés. D’après l’étude en effet, seuls 3,70% d’entre eux y sont formellement opposés, à comparer à 11,30% des allemands et 10,60% des britanniques. Pour expliquer cet engouement, les salariés français évoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (50,2%), suivi par l’élimination du stress lié aux transports domicile-travail (45,4%) et le gain de temps pour accomplir les tâches quotidiennes (36,7%)  

Wrike au Salon Intranet 2017
Actualités Wrike 3 min. lus

Wrike au Salon Intranet 2017

Pour la seconde année consecutive, l’équipe Wrike a participé au salon Solutions Intranet & Travail Collaboratif à Paris. L’équipe a pu mener un grand nombre de conversations fructueuses avec les personnes présentes à ce salon – visiteurs, clients Wrike mais aussi autres exposants. L’événement a confirmé qu’il existe un énorme intérêt pour les solutions Intranet et de travail collaboratif sur le marché français. Comme nous l’avons découvert dans le récent Rapport Wrike sur le Travail Numérique, les salariés et professionnels français sont les plus avancés dans l’utilisation des outils de CRM, de gestion de projet et de travail collaboratif, comparé aux professionnels en Allemagne et au Royaume Uni. Ces nouvelles solutions aident les utilisateurs en entreprise à gérer une charge de travail accrue sans pour autant augmenter le nombre de leurs heures travaillées. Les solutions collaboratives sont de plus en plus adoptées non seulement par les grandes entreprises, mais aussi par des organisations de petite et moyenne taille. Julio Hansoul, Consultant Collaboration chez Wrike, a participé à une table ronde sur le salon intranet, qui a abordé le thème : Conférence Intranet collaboratif & PME : ça fait sens et c'est possible ! A cette occasion, il a pu échanger avec d’autres experts sur les changements et les défis auxquels les PME doivent faire face. Un point important souligné lors de la discussion a été que ce sont tout spécialement les entreprises moyennes qui profitent pleinement des solutions cloud, car elles leur offrent un système sécurisé qu’elles ne pourraient souvent pas héberger elles mêmes, en raison du manque de ressources et d’expertise en interne. De plus, il est important pour ces entreprises de choisir une solution qui leur apporte plus que de la communication interne et du stockage de données, mais qui les aide en outre à améliorer leurs processus de fonctionnement pour rester compétitifs. Si vous souhaitez en savoir plus, il vous suffit de contacter l’équipe française de Wrike via https://www.wrike.com/fr/contact-sales/ ou de commencer notre test gratuit de deux semaines pour tester notre solution avec votre équipe.

;