Avec l'arrivée d'Halloween, je trouve divertissant de revoir l'un des classiques les plus glorifiés des films d'horreur et de suspens, Shining, le film de Stanley Kubrick datant de 1980. Ce film est basé sur le roman éponyme de Stephen King, mais il est si éloigné du livre que l'auteur a selon l'histoire détesté le produit final de Kubrick. Néanmoins, le film nous offre certaines images d'horreur les plus iconiques de toute l'histoire du cinéma : les jumelles fantômes au fond du hall hanté, l'enfant susurrant « redrum », Jack Nicholson devenant fou et détruisant la porte de la salle de bain avec une hache. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Shining présente également 5 avertissements concernant la gestion de projet.

Voici donc 5 avertissements relatifs à la gestion de projet tirés de Shining, pour éviter tout règlement de compte aux couteaux de cuisine !

1. Gestion de projet : des pauses régulières contre la folie.

Jack Nicholson joue le rôle de Jack Torrance, un écrivain devenu le gardien hors saison de l'hôtel Overlook, maintenant vide. Il emmène sa famille avec lui, et utilise les moments de tranquillité pour écrire son roman. Malheureusement, au cours du film, Jack change lentement mais surement de personnalité, devenant un homme mauvais et coléreux très éloigné de l'ancien époux et père affectueux.

5 avertissements sur la gestion de projet tirés de Shining

Pourquoi ? 2 possibilités : soit ce dernier devient possédé par un fantôme malveillant, soit il est épuisé par manque de pauses régulières. Résultat des courses : Jack devient fou et manque de tuer son épouse et son fils.

Être productif ne veut pas dire rester enchaîné à son bureau pendant huit heures, en ne prenant que des pauses pour aller aux toilettes lorsque c'est nécessaire. Cela doit signifier prendre des pauses entre les tâches pour garder votre esprit actif et rafraîchir régulièrement vos pensées. Cela veut dire arrêter complètement de travailler et faire autre chose, pour que lorsque vous retournez au travail, vous puissiez vous concentrer à nouveau pour trouver des solutions créatives.

Souvenez-vous de la phrase de Jack Torrance : « Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras ».

2. Affronter un hôtel hanté ? Il vous faut une équipe de gestion de projet.

Même si l'hôtel est splendide, on remarque que Jack Torrance commence à rencontrer des difficultés. Finalement, l'hôtel le subjugue. Et pourtant, durant tout ce processus, il ne se tourne jamais vers son épouse ou son fils pour demander de l'aide. Mauvaise tactique, Jack.

5 avertissements sur la gestion de projet tirés de Shining

En vérité, les projets ne sont pas faits pour être gérés seul. C'est la raison pour laquelle vous avez une équipe pour vous aider. Vous devez apprendre à déléguer les tâches, partager le fardeau, vous décharger d'une partie du travail. Et, bon sang, communiquez avant que la pression ne vous transforme en microgestionnaire fou !

3. Les jumelles passives et mauvaises. Seule une version de l'information est autorisée.

À chaque fois que j'emprunte le couloir d'un hôtel inconnu, je m'attends à voir ces jumelles terrifiantes debout devant moi, à me regarder avec leurs yeux perçants. Oui, le film m'a traumatisé à vie. Mais il m'a également enseigné une leçon importante : s'agissant des données d'un projet, il ne doit y avoir qu'UNE seule source d'informations.

5 avertissements sur la gestion de projet tirés de Shining

Dès que vous avez deux versions identiques (ou plus) d'un brief, d'une diapositive, ou même d'un document Word au sujet d'un projet, vous engendrez de la confusion, de l'immobilisme et des retards. (Et peut-être même une légère peur.) Il vous incombe, en tant que contributeur responsable d'un projet, de supprimer l'ancienne version lorsque vous chargez la nouvelle. Ou d'utiliser un logiciel qui vous permette de remplacer automatiquement l'ancienne version d'un document par la nouvelle.

4. Les hôtels vides, descriptions de tâche vides : tâches fantômes.

L'hôtel Overlook est un lieu de vacances estivales. Donc lorsque Jack et sa famille postulent pour entrer comme gardiens hors-saison, il est vide et totalement isolé du reste de l'humanité. Et peu à peu ils se rendent compte que l'hôtel est plein de surprises terrifiantes et obsédantes.

5 avertissements sur la gestion de projet tirés de Shining

Cela est également vrai pour les briefs de projet. Si vous ne remplissez pas intégralement les descriptions de tâche ou de projet, vous ne communiquez pas clairement vos attentes à votre équipe, et vous vous confronterez à d'horribles malentendus et mauvaises surprises. Ceux-ci peuvent être suffisamment graves pour anéantir le calendrier de votre projet et ruiner la qualité du travail livré.

5. Il existe de nombreux outils de collaboration qui sont bien meilleurs que la télépathie.

Ce que je veux dire, c'est que si vous êtes le fils de Jack Torrance et que vous cherchez de l'aide pour échapper à votre père meurtrier, la télépathie est probablement le DERNIER des outils à utiliser pour appeler à l'aide : vous devez vous exprimer avec force et franchise.

5 avertissements sur la gestion de projet tirés de Shining

Une meilleure approche consiste à utiliser un outil de gestion de projet collaboratif qui permet à votre équipe de contribuer aux tâches et aux discussions, d'appeler à l'aide de manière claire lorsqu'ils font face à un obstacle ou une difficulté. Toute l'équipe peut ainsi se pencher sur le problème et investiguer sur d'éventuels disfonctionnements. Pas besoin de communiquer par l'esprit, laissez la télépathie au cinéma !

Confiants pour la gestion de projet ?

Si vous marquez une pause pour repenser l'efficacité de votre gestion de projet, souvenez-vous que tout va bien tant que votre situation ne ressemble EN RIEN à Shining. Bien, la pause est maintenant terminée, il est temps de retourner au travail !

Joyeux Halloween !

Toutes les images sont soumises aux droits d'auteur (c) Warner Bros.

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.