Adieu le minuteur tomate ! 4 techniques pour plus de productivité

Vous savez tout des méthodes Pomodoro, GTD et 80/20 - soit vous êtes devenu un adepte inconditionnel, soit elles vous ont laissé de marbre. Voici quelques nouvelles techniques destinées à améliorer votre productivité et votre gestion des tâches, qui vous aideront à devenir super productif sans frôler le burn-out.

1. Jerry Seinfeld : « Ne pas rompre la chaîne »

Depuis des années, Jerry Seinfeld détient un secret lui permettant de garantir sa productivité au quotidien, qui a récemment fait l’objet de toutes les attentions.

Voici comment cela fonctionne :

Vous avez besoin d'un marqueur et d’un calendrier, que vous placerez dans un endroit bien en vue. Choisissez une tâche ordinaire, un objectif important ou une compétence que vous souhaitez améliorer, par exemple « Faire de l’exercice », « Apprendre le mandarin » ou « Améliorer de 10 % la fidélisation des clients ». Chaque jour où vous travaillez en faveur de cet objectif ou effectuez cette tâche, indiquez un grand X sur votre calendrier. Très vite, vous créerez une chaîne de X. Maintenant... faites en sorte de ne pas rompre cette chaîne. C’est aussi simple que ça !

Vous pouvez utiliser cette technique pour plusieurs objectifs ou tâches, mais choisissez-les judicieusement. Si vous vous attaquez à un trop grand nombre d’objectifs et de tâches en même temps, vous romprez inévitablement votre chaîne et l’ensemble du processus se soldera par un échec. Sélectionnez de préférence un ou deux objectifs majeurs autour desquels vous construirez votre chaîne. Les progrès réguliers et quotidiens peuvent avoir un énorme impact !

Utilisez cette approche pour : Adopter une nouvelle habitude, progresser de manière constante dans le cadre d’un projet important et vous donner un nouvel élan de motivation dans le cadre de votre travail, même si vous n’en avez pas envie.

Estimez-vous que le moment est venu d’améliorer votre productivité ? Alors cessez de tergiverser et essayez gratuitement Wrike dès aujourd’hui !

2. Jay Shirley : la méthode « Must, Should, Want »

Créateur de l’application The Daily Practice, destinée à ancrer de nouvelles habitudes, Jay Shirley a développé cette approche pour rendre ses journées à la fois plus productives et plus agréables.

Voici comment cela fonctionne :

Chaque matin, lorsque vous dressez la liste des choses à faire, commencez tout d’abord par respecter les trois principes suivants :

1. Je dois ______________ (une tâche de haute priorité ayant un impact immédiat) 2. Je devrais ____________ (une tâche qui contribuera à la réalisation de vos objectifs à long terme) 3. Je veux ______________ (quelque chose que vous souhaitez vraiment faire)

Grâce à cette méthode, vous travaillez chaque jour à quelque chose qui vous sera profitable à court terme et qui, par la même occasion, préparera le terrain pour vos objectifs à long terme. Le volet « Je veux » permet de maintenir votre équilibre mental en vous réservant un peu de temps à consacrer à vos passions.

Le jour suivant, disons juste après votre première tasse de café, passez en revue toutes vos tâches et évaluez les résultats. Avez-vous accompli ce que vous souhaitiez faire ? Satisfait des résultats ? Se réserver une bonne nuit de repos entre la réalisation des tâches et la procédure d’évaluation permet de se remettre les idées en place et de prendre un peu de distance. Après avoir passé en revue les progrès de la veille, commencez à dresser votre liste « Must, Should, Want » du jour.

Utilisez cette approche pour : Éviter le burn-out et cesser d’angoisser devant votre liste de choses à faire. De plus, pouvoir faire chaque jour quelque chose que vous appréciez particulièrement est bon pour votre santé et la durabilité de votre productivité.

3. Marc Andreessen : la liste des « choses faites »

Ne vous est-il jamais arrivé, au bout d’une journée bien chargée, de jeter un œil à votre liste des choses à faire en vous disant « Je n’ai rien fait aujourd’hui » ? C’est particulièrement décourageant. Mais pire encore... c’est tout simplement faux. En réalité, vous avez abattu énormément de travail, mais aucune de ces tâches n’apparaît pas dans votre liste des choses à faire. Et ce sentiment de déception risque d’avoir de lourdes conséquences sur votre motivation. Co-fondateur de Netscape, Marc Andreessen a introduit le concept de « liste des choses faites » dans ses habitudes quotidiennes afin d’évaluer sa productivité.

Voici comment cela fonctionne :

Chaque fois que vous vous rendez utile durant la journée, notez-le. C’est tout.

Votre liste des « choses à faire » est un document standard sur lequel vous ne pourrez jamais vous aligner de manière systématique, tandis que votre liste des « choses faites » vous apporte des récompenses quotidiennes. Vous ne devriez pas attendre la fin d’un projet pour célébrer vos progrès ou tout ce que vous avez déjà réalisé dans ce cadre. C’est incroyable de constater à quel point la productivité peut être élevée à partir du moment où, vous-même, vous vous sentez productif ! Par conséquent, la prochaine fois que vous réfléchirez à l’une de vos journées bien remplies et que vous vous demanderez « En définitive, qu’ai-je réellement accompli aujourd’hui ? », prenez votre liste des « choses faites », passez-la en revue et félicitez-vous.

Utilisez cette approche pour : tirer votre énergie et votre motivation de tout ce que vous accomplissez au quotidien, mesurer vos progrès et avoir un meilleur aperçu de vos heures de travail et à quoi vous les consacrez effectivement.

4. Sam Carpenter : « Pic de productivité biologique »

De combien de tasses de café avez-vous besoin pour arriver au bout de votre journée de travail ? Vous arrive-t-il parfois, en plein milieu de l’après-midi, de vous sentir complètement lessivé ? Dans son livre « Game the System », Sam Carpenter insiste tout particulièrement sur ce qu’il appelle le « Pic de productivité biologique » (Biological prime time), autrement dit, les moments de la journée où il est le plus productif.

Voici comment cela fonctionne :

Il vous faudra commencer par tenir compte des trois facteurs suivants : votre productivité, votre attention et votre motivation. Toutes les heures, ou toutes les deux heures, attribuez une note de 1 à 10 à chacun de ces facteurs. Après une semaine environ, vous pourrez créer un graphique tout simple qui vous permettra de visualiser certaines tendances. Lorsque ces trois facteurs - productivité, attention et motivation - atteignent ensemble un point maximal sur le graphique, vous aurez trouvé votre pic de productivité biologique.

Crédit photos : Chris Bailey

En respectant ces trois principes tout simples, vous pourrez planifier vos tâches et autres réunions importantes à ce moment précis de la journée. De cette manière, vous serez toujours au plus haut de votre forme dans les moments cruciaux et vous pourrez réserver ces moments de productivité optimale à vos projets hautement prioritaires.

Utilisez cette approche pour : identifier les liens qui existent entre vos pratiques alimentaires, votre hygiène du sommeil et votre environnement professionnel, en vue de modifier vos habitudes quotidiennes et d'accroître votre productivité.

Partagez vos stratégies de productivité personnelles : Êtes-vous du genre à commencer par le plus difficile ? Prêt à suivre cette règle des 2 minutes ? Un crayon et une feuille pour identifier les choses à faire ou un logiciel de gestion des tâches ? Nous sommes impatients d'avoir votre avis ! Et si vous souhaitez que toute votre équipe adopte de nouvelles habitudes pour accroître sa productivité, téléchargez notre livre électronique. Il contient de nombreux conseils pratiques qui vous permettront de transformer votre équipe en une unité hautement performante. 5 stratégies pour ancrer de nouvelles habitudes au sein de votre équipe et accroître sa productivité.

Sources : Lifehacker, JayShirley.com, iDoneThis.com, AYearofProductivity.com

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.