Comment garder le moral dans votre équipe, en période de crise ?

Aucune société prestigieuse ne peut affirmer n'avoir jamais été confrontée à des périodes difficiles. Qu'il s'agisse d'un départ massif de responsables, d'un changement dans les objectifs, ou encore d'un manque de ressources et de fonds, il y aura des moments où vos salariés se sentiront accablés, confus et sur les nerfs.

Les salariés non impliqués coûtent aux sociétés jusqu'à 550 milliards de dollars à l'année en raison du manque de productivité ; sans compter les coûts d'embauche et d'intégration des gens qui les remplacent. Les faits l'attestent : si vous ne leur donnez pas une raison de rester, cela ne viendra pas d'eux-mêmes...

Lorsque la peur et la panique commencent à s'emparer d'eux, c'est le moment de se regrouper et de raviver l'enthousiasme de votre équipe. En tant que responsable, il est de votre devoir de continuer à faire avancer les choses et de maintenir votre équipe aussi motivée et efficace que possible.

1. Traitez-les comme des personnes à part entière

Votre équipe n'est pas une armée de minions qui travaillent pour vous sans relâche, peu importe la situation. Ils seront toujours affectés mentalement et émotionnellement par les impacts négatifs générés sur la société. S'intéresser à leur bien-être et reconnaître lorsque la société est dans une mauvaise passe, c'est ce qui différencie un leader d'un patron.

Prenez régulièrement la température auprès de votre équipe. Planifiez des rencontres individuelles plus fréquentes pour leur demander comment vont les choses pour chacun d'eux, personnellement. Plus vite votre équipe aura confiance en vous, plus vite elle se remettra sur la bonne voie.

2. Soyez transparent

On n'insiste jamais assez sur cela. Tant de choses se passent à huis clos, et on commet souvent l'erreur de considérer que ce que vous ne savez pas ne vous atteint pas. En fait, cela vous atteint quoi qu'il arrive. Une enquête CareerBuilder a révélé que 37 % des salariés se déclarent susceptibles de quitter leur emploi, en raison d'une opinion négative sur les performances de leur responsable, due à un manque de transparence.

La clé de la transparence consiste à encourager la confiance et le respect (cela va dans les deux sens !), entre les responsables et les employés. Si votre équipe ne comprend pas pourquoi certaines décisions sont prises, si elle ne se sent pas prise en considération dans ce fameux processus de décision, elle peut alors se sentir impuissante et inutile.

Dans une enquête sur l'implication des salariés de la Harvard Business Review, 70 % des répondants disent qu'ils sont plus impliqués lorsque les dirigeants mettent à jour et communiquent continuellement les stratégies de la société. Instituez un processus pour transmettre les informations à votre équipe et l'impliquer dans les décisions importantes de la société. Leur participation peut non seulement aider à trouver plus rapidement une solution au problème, mais elle peut également les aider à se sentir valorisés dans la société.

3. Concentrez-vous sur les réussites

Dans ces cas de figure, il est extrêmement important de célébrer toutes les réussites, peu importe qu'elles soient petites ou grandes. Le moral dans les chaussettes, votre équipe a besoin d'être assurée que son travail est toujours valorisé et qu'il produit un impact positif.

Prévoyez des réunions régulières avec votre équipe et soulignez au moins une réussite hebdomadaire. Ces réussites peuvent aller d'un taux de lecture des e-mails légèrement plus élevé au respect du délai d'un projet important.

Vous verrez, souligner les petites victoires va renforcer la positivité et la confiance de toute votre équipe à un moment où celle-ci est probablement assez faible. Cela va également rassurer vos collaborateurs sur le fait que, peu importe ce qui se trame entre les dirigeants, leur objectif est simplement se concentrer sur ce qu'ils peuvent maîtriser.

4. Sollicitez leur avis

Vous ne souhaitez peut-être pas le savoir, mais il est important de déterminer ce qui se passe réellement dans votre équipe. Les retours d'informations sincères de vos collaborateurs vous permettront de réellement évaluer le niveau de "chaos" qui s'est installé, et ils se sentiront écoutés.

Abordez leurs préoccupations avec honnêteté et transparence (voir plus haut) et informez-les de la direction précise, des actions constructives que vous envisagez. Essayez d'éviter les questions vagues qui appellent des réponses vagues du type « comment ça va ? », soyez aussi précis que possible. Voici quelques questions que vous pouvez poser :

  • Comment les changements dans la société vous affectent-ils personnellement ?
  • Comment pensez-vous que l'équipe gère ces changements ?
  • Que puis-je changer pour mieux vous aider à rester productif ?
  • Quels changements souhaiteriez-vous au niveau de la société / de l'équipe ?

5. Prévoyez une sortie en équipe

Comme l'a exprimé le grand Benjamin Franklin : « Nous devons effectivement nous serrer les coudes, ou bien assurément nous sombrerons seuls. »

Prévoyez une activité divertissante pour que votre équipe se change les idées et oublie le chaos un instant. Les « Happy hours », les chasses au trésor, et les soirées sont de bonnes raisons de quitter le bureau et de construire des relations.

Consultez notre liste complète de jeux pour favoriser l'esprit d'équipe pour obtenir plus d'idées.


Guide ultime des activités favorisant l'esprit d'équipe

Diriger votre équipe en temps de crise

Finalement, en tant que responsable, il vous revient de juger du niveau de préoccupation de votre équipe et d'éliminer tous les stress additionnels qui entravent leur performance. La négativité résultant des changements d'une société peut être extrêmement contagieuse et se propager de manière incontrôlée. Vous devez donc tuer l'infection dans l'œuf et encourager la confiance et la positivité. Avec cette stratégie, votre équipe est assurée de pouvoir supporter toutes les tempêtes !

Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.