Comment utiliser Wrike en tant que système de suivi des bugs

Pour les équipes de développement de produit, la gestion et le suivi des bugs sont essentiels au maintien de la qualité. Bien sûr, on peut parfois avoir l'impression qu'en corrigeant un bug, on risque de se retrouver avec plus de bugs qu'au départ. Mais la probabilité de rencontrer des défauts ou des problèmes à consigner et résoudre augmente à mesure que la liste des fonctionnalités d'un produit s'allonge. Voilà pourquoi un logiciel de suivi des bugs est indispensable.

La mise en place d'un système de suivi des bugs permet aux développeurs de résoudre rapidement les problèmes, et ces derniers peuvent ainsi proposer des produits de meilleure qualité et profiter d'une satisfaction client accrue. Découvrez l'importance du suivi des bugs et comment Wrike peut vous aider à développer un système de suivi des bugs efficace.

Qu'entend-on par suivi des bugs ?

Le suivi des bugs est un moyen de déceler, consigner et résoudre les défauts et les erreurs observés dans un produit ou un environnement logiciel. Les raisons de la survenue des bugs sont nombreuses : erreur humaine, scripts obsolètes, processus de test défectueux, etc. 

Le suivi des bugs permet aux équipes de développement de trouver et résoudre ces défauts. Il peut également aider les équipes à identifier des problèmes dans leurs flux de travail (comme des délais irréalistes favorisant l'erreur humaine).

Pourquoi le suivi des bugs importe-t-il ?

Le suivi des bugs est important car le développement de logiciels ne se fait pas en vase clos. Dans un environnement où de nouvelles fonctionnalités et mises à niveau sont introduites pour les clients, il faut nécessairement un moyen de surveiller la qualité et la fiabilité du produit. 

Selon l'American Society of Quality, des produits de mauvaise qualité dans une entreprise « florissante » peuvent représenter 10 à 15 % des dépenses de fonctionnement. Cela signifie qu’un système de suivi des bugs inadéquat ou inexistant peut avoir un impact significatif sur les résultats financiers d’une entreprise.

Par exemple, si une entreprise crée une application permettant aux utilisateurs de diffuser des émissions de radio en direct, un bug provoquant le plantage de la plateforme sur certains appareils Android poserait un sérieux problème, surtout si ledit plantage a un impact sur les efforts publicitaires. (Qui prendrait le risque de lancer une campagne de publicité sur une application buggée et donc de passer à côté d'une grande partie des utilisateurs de mobile ?).

Dans ce cas, la surveillance, la consignation et la résolution de ce défaut via un logiciel efficace de suivi des bugs en ligne constitue une priorité. 

Comment fonctionne le suivi des bugs et qu'est-ce qu'un système de suivi des bugs ?

Le suivi des bugs informe tout d'abord l'équipe de développement de la survenue d'un problème. Il revient ensuite au chef d'équipe de décider si oui ou non le correctif constitue une priorité et de désigner un membre de l'équipe pour investiguer et réparer le défaut constaté. Un processus de test suivra si besoin. Enfin, le correctif est publié à l'attention des utilisateurs et des clients. 

Quelques composantes clés doivent être prises en compte lors du développement d'un système efficace de suivi des bugs. Un tel système doit inclure :

  • Un processus de réception pour recevoir les rapports de bug et les tickets client 
  • Un moyen de prioriser les problèmes signalés et d'affecter des membres de l'équipe pour les résoudre
  • Une hiérarchie des tâches pour avoir un contrôle granulaire sur des processus supplémentaires tels que les tests 
  • Une interface visuelle permettant d'articuler les tâches en backlog, en cours et terminées

Ces processus facilitent l'identification, le signalement et la réparation des défauts. Avant de suivre et de hiérarchiser ces correctifs, un rapport de bug doit être rédigé et consigné. Voyons maintenant ce que doit inclure un rapport de bug.

 

Comment rédiger un rapport de bug

Le processus de signalement d'un bug peut différer selon la personne qui signale le problème, la nature du produit et les procédures de réception et de résolution des bugs mises en place par l'entreprise.

Par exemple, de nombreuses applications proposent un champ « Signaler un bug / problème » pour que les clients puissent signaler un comportement inhabituel ou instable de l'application. L'équipe de développement peut également renvoyer les utilisateurs vers une adresse e-mail spécifiquement dédiée à ces signalements. 

Un membre de l'équipe de développement peut aussi découvrir un bug par lui-même. Dans ce cas, il devra rédiger un rapport et initier le processus de hiérarchisation et de résolution du problème. 

Dans l'idéal, un rapport de bug doit inclure :

  • Un titre résumant le problème avec clarté 
  • Des informations sur l'appareil et le système d'exploitation
    • Pour les problèmes concernant les sites Web ou tout autre espace accessible par divers autres moyens, il peut être utile de savoir quel navigateur Internet vous utilisez.
  • Une brève comparaison entre le comportement attendu et le comportement observé de la fonctionnalité ou du produit 
  • Des étapes de reproduction (c.-à-d., ce que doit faire l'ingénieur pour constater le bug signalé) 
  • Des captures d'écran et autres informations contextuelles 

Au moment de rédiger un rapport de bug, il est important d'être concis, clair et précis. Les descriptions vagues ou décousues peuvent retarder la résolution du problème. Il est également conseillé de vérifier s'il s'agit d'un bug connu avant de soumettre votre propre rapport.

L'utilisation de Wrike comme logiciel de suivi des bugs est simple, pratique et efficace 

Wrike ne se contente pas de réceptionner les rapports de bug pour le suivi des défauts et problèmes. Offrez aux équipes la possibilité de suivre, hiérarchiser, assigner, tester et publier des correctifs de bugs grâce à des flux de travail plus efficaces. Voici comment faire tout cela sur Wrike, en cinq étapes très simples. 

  1. Configurez un formulaire de demande personnalisé contenant tous les champs nécessaires au traitement des bugs et à l'émission des rapports. Ce formulaire doit comporter des champs permettant d'inclure une brève description du problème, des informations détaillées sur le système d'exploitation, des captures d'écran, etc. 
  2. Ces formulaires de demande deviennent automatiquement des tâches qui peuvent être hiérarchisées et assignées. Le fait de pouvoir marquer la tâche/le formulaire de demande comme hautement prioritaire en fonction de règles prédéfinies permet également aux membres de l'équipe de savoir s'ils doivent urgemment investiguer le problème.
  3. Avec la hiérarchie des tâches de Wrike, ajoutez des sous-tâches à n'importe quelle tâche parente, ce qui permet aux équipes de préparer facilement des processus essentiels tels que des tests. 
  4. Les statuts et flux de travail personnalisés vous permettent d'étiqueter chaque étape du cycle de vie d'une tâche et de modifier son statut en conséquence. Le basculement des tâches de « en backlog » à « en cours », « à l'essai » ou à « corrigé » se fait en quelques clics. 
  5. Utilisez des tableaux kanban pour suivre et surveiller les tâches, de l'émission du formulaire de demande à la résolution du problème.

Pourquoi utiliser Wrike comme logiciel de suivi des bugs ?

La mise en place d'un système efficace de suivi des bugs permet aux équipes de développement de se concentrer sur le lancement de produits de haute qualité.

Wrike intègre facilement des applications comme GitHub : les équipes peuvent ainsi suivre, gérer et résoudre les problèmes en toute simplicité et efficacité. 

La plateforme de gestion de projet tout-en-un de Wrike offre aux entreprises la possibilité de couvrir tous leurs services, du marketing à la vente, en passant par l'informatique, le service client et le développement. 

Découvrez pourquoi des équipes de tous secteurs et du monde entier choisissent Wrike pour gérer leurs tâches les plus importantes. Commencez dès aujourd'hui en vous inscrivant à un essai gratuit de deux semaines.

 

 
Commentaires 0

Oups ! Ce contenu n'est accessible que si vous acceptez les cookies.

En savoir plus.