La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail

De l'avènement du télétravail à la « Grande Démission », en passant par l'inflation galopante, les grands phénomènes mondiaux de ces dernières années ont eu inévitablement des répercussions sur la main-d'œuvre. Il n'y avait aucune échappatoire possible. Les entreprises ont été contraintes de se transformer du jour au lendemain, en adoptant de nouvelles technologies pour maintenir leurs équipes dans la course. 

Car il s'agissait bel et bien d'une course : les employés changeaient d'emploi comme de chemise, provoquant un roulement de personnel record. Aujourd'hui, les entreprises doivent se préparer à une possible récession. L'efficacité est désormais une priorité, mais comment les équipes peuvent-elles rester efficaces si les complexités du travail apparues ces dernières années n'ont toujours pas été résolues ? 

L'équipe de Wrike a interrogé 2 800 chefs d'entreprise et travailleurs du savoir pour identifier les causes profondes des complexités du travail, évaluer à quel point les entreprises (et les employés tout autant) en pâtissent et déterminer ce que ces dernières peuvent faire pour se préparer au mieux aux difficultés qui s'annoncent. Et même si le coût financier des complexités du travail est à prendre très au sérieux, le coût humain est tout aussi préoccupant.

La transformation numérique n'est pas la panacée

Suite à la pandémie, 91 % des chefs d'entreprise déclarent avoir accéléré considérablement leur transformation numérique. 77 % d'entre eux ont même déclaré que leur entreprise n'aurait pas survécu si de tels efforts n'avaient pas été déployés.

Bien qu'indispensable pour garder la tête hors de l'eau, l'accélération de la transformation numérique a augmenté significativement la complexité et le volume de notre travail. Suite à l'essor des lieux de travail hybrides, les conversations quotidiennes en présentiel ont été remplacées par d'autres canaux de communication, comme les e-mails, les outils de discussion en ligne et les appels en visio. Dans le même temps, la prolifération des solutions SaaS et la surcharge d'informations ont tout complexifié, de nos méthodes de travail à la façon dont nous en mesurons l'impact. 

La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail 2

Ces voies de collaboration disparates et la complexité croissante ont rendu extrêmement difficile le maintien d'une bonne visibilité sur le pipeline de projets, les résultats et les communications. Les employés sont dans l'incapacité de lier leur travail aux objectifs de l'entreprise, les chefs d'équipe ont du mal à gérer les ressources, et les données indispensables au projet s'éparpillent avec la multiplication des documents, applications, appels en visio, tableurs et outils de discussion en ligne. 

La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail 3

Par conséquent, les employés sont de plus en plus stressés, car ils doivent jongler entre plusieurs tâches, systèmes et applications. Les tâches à effectuer sont de plus en plus complexes et les informations nécessaires pour les accomplir sont difficiles à trouver. Tout cela a généré ce que nous appelons « la matière noire du travail ». 

Présentation de la matière noire du travail

Tout comme le CERN a identifié la matière noire comme une matière « invisible » représentant 95 % de la masse de l'univers, ces nouvelles complexités ont généré un vaste ensemble de tâches, imperceptible dans l'immédiat, mais qui affecte grandement tout ce qui l'entoure. 

La matière noire du travail prolifère dans les applications synchrones et le travail non structuré, comme les fils de conversation des messageries instantanées et les appels en visio, ainsi que dans les écarts entre les systèmes et les applications qui ne sont pas intégrés. Sans une plateforme de travail unique suffisamment puissante et polyvalente pour pouvoir suivre, gérer, exploiter et aligner les tâches sur les objectifs de l'entreprise, les travailleurs du savoir et les dirigeants risquent de pâtir d'une visibilité dangereusement faible. 

Cela peut avoir comme conséquence de déstructurer vos flux de travail et de nuire à l'expérience de vos employés. Si rien n'est fait, votre entreprise pourrait perdre ses meilleurs talents, et de nombreux autres employés risquent de les suivre dans la foulée. On parle alors de « contagion des départs ». Plus nous sommes capables d'appréhender ces complexités du travail et la matière noire qu'elles génèrent, plus nous pouvons nous assurer qu'elle n'exerce aucune force d'attraction dommageable pour l'entreprise.

L'impact de la matière noire 

Lorsque le suivi des ressources et des contributions des employés se perd dans la matière noire de la collaboration numérique, les entreprises risquent de moins bien cerner les difficultés et le ressenti de leur personnel. Il est fort probable que, sans même le savoir, vos équipes et vous ayez déjà été victimes de la matière noire dans vos flux de travail. 

Vos employés ont-ils déjà exprimé de tels ressentis ? 

La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail 4

Dans notre étude réalisée auprès de 804 responsables de fonctions organisationnelles et de plus de 2 000 travailleurs du savoir exerçant dans les domaines de l'informatique, du marketing, de la gestion de projet et au sein d'agences de création et d'entreprises de services professionnels, la plupart des travailleurs du savoir ont déclaré avoir récemment eu ces ressentis dans leur environnement de travail. Nous avons constaté que les chefs d'entreprise pensent avoir une visibilité sur 54 % des tâches en cours, chiffre qui tombe à 45 % chez les travailleurs du savoir. 

Outre les coûts financiers ou en ressources, l'impact humain de la matière noire du travail se traduit par une dégradation progressive de l'équilibre travail-vie privée, par un niveau de stress accru chez les employés, par l'épuisement professionnel et par une hausse du roulement du personnel. Les employés peuvent perdre jusqu'à l'équivalent d'une semaine de congés à cause des retards et des tâches supplémentaires induits par la matière noire. La matière noire masque également les signes précurseurs du stress et du surmenage. Résultat, les employés atteignent un point de rupture et se mettent à chercher ailleurs de meilleures conditions. 

La matière noire du travail crée un phénomène d'opacité vis-à-vis des réalisations des employés, c'est pourquoi il est si difficile de diagnostiquer et de briser cette spirale infernale. Les diverses contributions apportées par les employés ont tôt fait de disparaître dans l'environnement complexe et chaotique du travail numérique. Voici ce que nous avons découvert :

La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail 5

La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail 6

Montrer la voie

Quelle est donc la voie à suivre ? La collaboration et la transformation numériques ne sont pas près de disparaître, et la matière noire du travail ne fera que peser encore plus lourdement sur votre travail et vos employés — à moins d'un changement bienvenu.

Il existe des moyens de réduire le coût de la matière noire pour vos équipes et vos processus de flux de travail, ce qui pourrait vous éviter de perdre un employé talentueux, ainsi que des millions de dollars. Vous pourriez, par exemple, vous appuyer sur une source d'informations unique capable de gérer plusieurs flux de travail complexes tout en restant accessible pour les employés. Près de 100 % des travailleurs du savoir estiment qu'une source d'informations unique leur permettrait de réduire significativement leur stress tout en garantissant la reconnaissance de leur travail et de leurs réalisations. 

La matière noire du travail : le coût humain lié aux complexités du travail 7

Les entreprises devraient également centraliser l'ensemble de leurs collaborateurs et applications professionnelles tierces dans la plateforme de leur choix, afin de profiter d'une meilleure visibilité sur les données qu'elles créent et exploitent à tous les niveaux. C'est la solution tout indiquée pour simplifier et reconnaître le travail des employés tout en réduisant le stress et l'épuisement professionnel au sein des équipes. 

Pour en savoir plus sur la matière noire du travail, ses coûts et les solutions préconisées, consultez le rapport complet ici — et inaugurez une nouvelle ère axée sur la collaboration numérique.

Commentaires 0

Nous sommes désolés, vos paramètres de confidentialité ne permettent pas d'afficher ce contenu. Pour le visualiser, cliquez sur le bouton « Préférences en matière de cookies » et acceptez les cookies de publicité.

Préférences en matière de cookies